Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Aller en bas

Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Man Lion's City 43 le Mar 11 Oct 2011 - 5:54



BREST VILLE
Tramway et bus. Un seul réseau

9 septembre 2011


Tramway et bus. Un seul réseau.
François Cuillandre s'est dit «émud'être ici», hier.


«La Belle», première rame du tramway de BMO, s'est annoncée la veille par le pont de l'Iroise, dans sa robeanis et noire. Très star. François Cuillandre a, pour des raisons d'agenda, manqué l'évènement. Mais hier, le président de BMOl'a présentéede l'intérieur.


«Je suis heureux et ému d'être ici, dans cette rame. C'est un moment historique. J'ai pu la voir à LaRochelle avant l'été. Et je conserve mon diplôme de conducteur, on ne sait jamais». Hier, le président de BMO a noté, plus sérieusement, un changement dans le regard que portent les Brestois sur le projet du tramway, lancé depuis longtemps maintenant: «Ce regard va changer encore avec le matériel roulant qui arrive». Hier, ils étaient quelques-uns, curieux, à faire une halte derrière le grillage du centre d'exploitation et de maintenance du tramway où elle est stationnée.

Six à huit rames à Noël

Elle sent le neuf cette rame 101, numérotée et livrée par Alstom, qui l'a construite dans son usine de LaRochelle. Des sièges d'un bleu soutenu et d'autres verts anis invitent à prendre place. Un hublot lumineux vissé au plafond et une poignée de préhension, centrale, en acier chromé, personnalisent le tramway brestois. À quoi ressemble cette poignée? «A une bite d'amarrage, peut-être. On la sent vaguement maritime», note Yvon Puill, directeur de la SemTram. «Grâce à la technologie des leds qui éclairent le hublot, le designer a eu cette idée de ciel changeant. À l'ouverture et à la fermeture des portes, la nuit, il vire du blanc à un bleu profond et, le jour, de l'extinction au bleu profond. Ce n'est pas une lubie, c'est plutôt réussi», apprécie Yvon Puill. «La Belle», au museau arrondi, est la première arrivée d'une série de 20. Le deuxième wagon est attendu avant le 1ernovembre. L'approvisionnement se fera ensuite à une cadence d'une rame toutes les trois ou deux semaines. «Pour Noël, elles seront entre six et huit», compte Yvon Puill.

Un mois de vérification

«Le nouveau jouet» ne sera mis en service qu'à l'été, avec une date annoncée au 23juin. «Des essais statiques seront réalisés lors de la deuxième quinzaine d'octobre. Il faut vérifier l'adéquation entre le système d'alimentation et le consommateur, qu'est le tramway. Le 15octobre, nous sortirons la rame entre le carrefour Koenig et le dépôt pour des essais en liberté, dans la nature et sans bruit». Sans bruit: une difficulté à prévenir. «Le mode de roulage en fer est très silencieux. Le tramway est comme un train qui roule au milieu de la ville. Il est prioritaire sur tout le monde, y compris sur les piétons». Une campagne d'information lourde sera déployée début novembre pour prévenir de la contrainte nouvelle. «Dès la semaine prochaine aussi, il est prévu que les agents de Bibus viennent apprécier l'objet qu'ils auront entre les mains», informe Alain Masson, vice-président de BMO, en charge des grands projets et du développement durable. «Puis, en novembre et décembre, des journées portes ouvertes seront organisées à destination des Brestois. Et, aux communes du territoire que le tramway traversera, il sera très vite demandé de proposer un nom d'une ville jumelle de l'agglomération. Nom affecté à chaque rame. Un clin d'oeil pour montrer que Brest est ouvert sur le monde. Comme d'habitude», en a souri Alain Masson.

Karine Joncqueur


_________________


Jean-Baptiste DESCHAMPS-BONHEUR
43000 Le Puy-en-Velay, Auvergne, Haute-Loire, France
avatar
Man Lion's City 43
Membre

Masculin Gémeaux Chien
Nombre de messages : 642
Age : 59
Localisation : Le Puy-en-Velay, Auvergne, Haute-Loire (43000)
Emploi : Retraité Courly (Grand Lyon)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Billy le Ven 20 Jan 2012 - 1:22



Après le tram, voici le tram-train
14 janvier 2012


Projet ambitieux défendu par levice-président de BMO, Alain Masson: untram-train qui, d'ici 2020 auplus tôt, circulerait sans transition sur les voies du tramway et sur le réseau ferré, au moins jusqu'au Douvez. La réflexion estencours.

Fin 2011, le projet de téléphérique a déjà fait couler beaucoup d'encre. En voici un autre qui ne devrait pas manquer d'alimenter les conversations, ces prochains jours: le tram-train. Contrairement au premier, déjà adopté par la communauté urbaine, ce projet n'en est encore qu'à une phase de réflexion au sein de Brest Métropole Océane. Mais laréflexion est tout de même déjà suffisamment avancée pour que lepremier vice-président de BMO, Alain Masson, en charge des grands projets, soit déjà en mesure d'évoquer le sujet avec un minimum de détails. Tout d'abord, qu'est-ce exactement que le tram-train? Il s'agit, en gros, d'un système de rames de tramway renforcées capables de rouler surune ligne de tram comme surune voie ferrée, en passant d'unréseau à l'autre sans rupture de charge. Bien qu'indépendant de la seconde ligne de tramway, prévue à l'horizon 2020, ce projet s'inscrit bien dans le cadre de l'extension des transports en commun en site propre sur l'agglomération brestoise. «Il est d'autant plus adapté à Brest que nous sommes en bout de ligne du réseau ferré, explique Alain Masson. Ce qui signifie que nous pouvons occuper davantage le réseau ferré qu'il ne l'est actuellement».

Jusqu'au Douvez ou jusqu'à Landerneau

Jusqu'où pourrait aller un tel système? Deux possibilités: le Douvez, à Guipavas, ou Landerneau. «Jusqu'au Douvez, c'est plus simple puisque nous sommes sur le territoire de BMO, poursuit l'élu. Mais nous réfléchissons aussi à une extension du périmètre jusqu'à Landerneau. Sorties de BMO, les lignes relèvent du conseil général et de la région». Alain Masson ne cache pas sa préférence: «Aller jusqu'à Landerneau présenterait pas mal d'avantages. D'abord, le trajet Brest-Landerneau ne prendrait que quelques minutes. Ensuite, cela permettrait de désengorger les axes routiers. Les usagers du train qui viennent de Quimper passent aussi par Landerneau. Ils pourraient y prendre le tram-train et se rendre facilement jusqu'au centre-ville de Brest». On peut imaginer, par exemple, l'intérêt d'un tel système pour un Landernéen qui serait salarié de Thales, derrière Saint-Pierre... «Le président de l'UBO, dont pas mal d'étudiants viennent de l'est de la région brestoise, y est également très favorable», confie Alain Masson.

5M€ par rame

Reste qu'un tel système représente un coût qui n'a rien d'anodin. Chacune des rames du tram a coûté 2M€. Une rame de tram-train en coûterait environ 5M€. «Le système nécessite notamment des caisses renforcées pour aller sur les rails et supporter de croiser destrains roulant à 160km/h». Autres difficultés: la nécessité derefaire les bords de quais le long de la voie ferrée, afin que ceux-ci soient à la même hauteur que les portes des rames. Enfin, les électrifications des deux réseaux (tram et chemin de fer) sont différentes. Pour l'heure, peu de villes françaises (Mulhouse, notamment) ont adopté le tram-train. Nantes suivra bientôt et plusieurs autres agglomérations, comme celles de Lille et de Strasbourg, s'y préparent. À Brest, ce projet ne verrait pas le jour avant la mise en service de la seconde ligne du tramway, c'est-à-dire pas avant 2020... Au plus tôt. Une échéance encore lointaine qui n'empêche pas Alain Masson d'affirmer haut et clair son attachement àce projet dont il est persuadé qu'ilpourrait ? outre son intérêt évident en matière de transport encommun ? contribuer aussi, àson échelle, à la modernisation progressive de l'image de Brest.

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par MOUTI le Mar 20 Mar 2012 - 12:20



Mardi 20 mars

Tram et bus : plus souvent, plus longtemps





La mise en service du tramway prévue le 23 juin a nécessité un profond remaniement du réseau de transports en commun de Brest métropole océane. Jeudi, le tramway sera autorisé à traverser le pont de Recouvrance pour entamer les essais de la ligne à partir de la rue de Siam jusqu'à Ménez-Paul.

L'arrivée du tramway a nécessité une refonte complète de la circulation des bus. D'ici cinq ans, Bibus devrait transporter 35 millions de passagers contre 19 millions actuellement.

Plus tôt

Comme Ouest-France le révélait en exclusivité (notre édition du 8 mars), le plan des transports en commun de l'agglomération a été profondément remanié en prévision de la mise en service du tramway le 23 juin prochain. Exemple : le fait que le tram parcourt les rues de Siam et Jean-Jaurès, c'est 800 passages de bus en moins. « Les kilomètres de bus remplacés par le tram seront remis dans le nouveau circuit, assure Alain Masson, le vice-présent de Brest métropole océane chargé des grands projets. Le but est d'augmenter les fréquences sur une plage horaire plus étendue, de 5 h 30 h à minuit. »

Offre améliorée

À lui seul le tram effectuera 700 000 km par an, soit 10,5 % des parcours des bus. Avec l'apport du rail, le réseau global de transports urbains parcourra 7 350 000 km. « Nous avons pensé un réseau intégré entre bus et tramway, explique Michel Joanny, vice-président chargé des transports. On aimerait que la correspondance entre bus et tramway soit naturelle. »

Dans une grande agglomération, les usagers devront s'habituer à avoir une correspondance bus-tram ou tram-bus durant leur déplacement. D'où la création de pôles de correspondances à Montbarey, Liberté, Strasbourg. La desserte des gares SNCF et routières est renforcée.

Septembre-juin : mêmes horaires

Bibus s'est efforcé de rendre le nouveau réseau plus lisible et adapté aux modes de vie des usagers. Il s'est appuyé sur des enquêtes nationales et locales. « On est loin désormais des schémas des anciens réseaux avec la notion d'heures de pointe le matin et en fin d'après-midi,note Hervé Cohadon, le directeur de Keolis Brest. On a relevé qu'il y avait une forte demande durant l'après-midi. » Les études montrent que 48 % des adultes vivent sans enfants et que 80 % des habitants ne prennent pas de petites vacances. Inutile donc d'avoir des horaires en fonction des rythmes scolaires. « De septembre à juin, les horaires seront les mêmes ! »

Évolutif

Des habitants de Saint-Marc, et notamment ceux du Guelmeur, ont déjà protesté contre l'abandon de la desserte de leur quartier. « Saint-Marc est compliqué à desservir, estime Alain Masson. On a fait un choix à partir des concertations. Ce n'est pas une pétition qui fait un réseau, ce sont ceux qui l'utilisent. Mais là comme ailleurs, le réseau est amené à vivre. » De son côté, Alain Joanny ajoute : « On va regarder les performances du réseau. Ce n'est pas un réseau théorique : il a été construit sur des observations et des fréquentations actuelles. »
avatar
MOUTI
Membre

Masculin Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 102
Age : 56
Localisation : .
Emploi : Conforme à mes rêves de jeunesse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Billy le Mar 20 Mar 2012 - 14:20

Kéolis reprépare un Atoubus lyonnais, à la sauce bretonne

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Christobal le Mar 20 Mar 2012 - 15:09

Le contexte est quelque peu différent toutefois, puisque là il y a la mise en service du tramway...

Il ne s'agit pas d'une restructuration du réseau hors de toute autre évolution majeure, comme ce fut le cas à Lyon avec Atoubus. La mise en service d'une ligne de tramway nécessite de repenser les itinéraires des lignes de bus qui sont remplacées par le tramway !

Mais bon, ce n'est pas à un étudiant en transports que je vais apprendre ce genre de choses, hein ! 16
avatar
Christobal
Membre

Masculin Scorpion Dragon
Nombre de messages : 1930
Age : 101
Localisation : France
Emploi : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Billy le Mar 20 Mar 2012 - 17:11

Oui c'est une Restructuration du Réseau de Surface (RRS), rien d'autre !

Mais les arguments prononcés sont les mêmes que ceux que l'on a eu avec Atoubus, donc ils profitent de la RRS pour faire passer quelques infos qu'ils ont fait chez nous.

Entre autres, les horaires entre juin & septembre qui sont identiques

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Le DosFin le Mar 20 Mar 2012 - 19:49

C'est une bonne idée de maintenir des horaires communes, par contre, il faut quand même conserver les services scolaires...
C'est ça, un tramway entraîne une restructuration de la ville et des TC, sinon, ça sert à rien.

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Agora Line 41 TCL le Mar 20 Mar 2012 - 21:20

J'ai remarqué en fouillant un peu sur le site de Brest où l'on peut trouver le plan que le TAD nommé Filigne va devenir Résago, Keolis uniformise ses services à grande échelle ...
avatar
Agora Line 41 TCL
Membre

Masculin Vierge Rat
Nombre de messages : 2023
Age : 21
Localisation : Caluire-et-Cuire
Emploi : Étudiant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Christobal le Mar 20 Mar 2012 - 22:13

Tout comme Veolia a pondu du Creabus sur bon nombre de réseaux qu'ils exploitent également... 16

Si on reste sur Keolis, les "LIANES" (LIgne A Niveau Elevé de Service) se retrouvent aussi sur plusieurs réseaux différents (Bordeaux, Dijon, Lille...) !
avatar
Christobal
Membre

Masculin Scorpion Dragon
Nombre de messages : 1930
Age : 101
Localisation : France
Emploi : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Le DosFin le Sam 28 Avr 2012 - 13:02



Brest : le tramway sur les rails en juin 2012


La métropole bretonne verra arriver sa première ligne de tramway le 23 juin et à cette occasion, l'ensemble du réseau "Bibus" exploité par Keolis sera remis à plat : les 14 lignes classiques de bus, les navettes base navale et aéroport, les bus scolaires, les transports à la demande et de personnes à mobilité réduite et... le nouveau tram qui circulera de 5h30 du matin à minuit et demi (de 6h30 à 21h30 ou minuit et demi, selon les lignes, pour les bus)
Les pôles de correspondances vont être réorganisés autour des principales stations du tramway.

Au total, 20 rames Citadis fabriquées par Alstom, d'une capacité de 280 voyageurs, vont entrer en service. Avec les 130 bus articulés et standards, Brest Métropole Océane, l'autorité organisatrice, annonce 10,5% d'offre de transport supplémentaire.

La nouvelle ligne de tramway de 14,3 km, ponctuée de 28 stations et de quatre parkings relais, va relier les principaux secteurs d'habitat, d'emploi et d'activité de l'agglomération.

Voir le plan du tramway

Source : Mobilicités

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Billy le Lun 25 Juin 2012 - 12:34



Un tramway pour redessiner la ville de Brest
24 Juin 2012

Avec son nez arrondi et sa robe vert anis, le nouveau tramway de Brest est sur les rails depuis samedi 23 juin 2012. Les élus espèrent ainsi stabiliser les déplacements en voiture et booster le trafic des transports publics de 40% dans l'agglomération. Le retour du tramway a aussi permis de redessiner et embellir la cité bretonne bombardée en 1945.


Le tramway brestois a été inauguré le 23 juin 2012. © Christophe Recoura

"Pour faire évoluer l'urbanisme et la circulation dans Brest, nous n’avions qu’une solution : construire une ligne de tramway", résume Alain Masson, vice-président de Brest métropole océane, chargé des grands projets. Vingt rames Citadis ont été commandées à Alstom, 18 circulent depuis le week-end du 23 juin et signent le retour de ce mode de transport, 70 ans après sa disparition de la rade.

Si le nouveau tram a pour objectif de développer l'usage des transports collectifs (+40% d'ici à 2016*) dans cette agglomération de 380 000 habitants, il a aussi et surtout été un élément décisif pour modifier la ville.
Une zone piétonne de 1,5 km a été créée dans le centre historique, la place de Strasbourg - véritable nœud automobile - a été transformée en esplanade. Idem pour un grand parking du quartier du Siam.

Autre opération d’urbanisme : le désenclavement du quartier d’habitat collectif de Pontanézen (en renouvellement urbain) et la transformation d’une friche industrielle en écoquartier, sur le plateau des Capucins. Sans compter le remodelage du pont de Recouvrance sur lequel des encorbellements de 2,5 mètres permettent désormais aux piétons et aux cyclistes de se déplacer en toute sécurité aux côtés du tramway.

"Pas si affreuse que ça"
"Sans le tram, nous n’aurions pas pu amorcer ces changements urbains", affirme l’élu. C’était d’autant plus compliqué que dans cette ville détruite à 80% en 1945 et reconstruite pour favoriser la circulation automobile, la congestion urbaine ne saute pas aux yeux.
C’est d'ailleurs pour cette raison qu’un premier projet avait été rejeté par les Brestois en 1990, le jugeant trop coûteux et inutile. "Aujourd’hui, ils ont redécouvert l’architecture de la ville qui était masquée par les voitures. Bien que datant de l’après guerre, la ville n’est pas si affreuse que ça".

La nouvelle ligne de tram longue de 14,7 km et ponctuée de 28 stations (tous les 450 mètres) devrait desservir 38% des emplois et 27% de la population. Le tracé n'est que dans Brest, sur un axe est-ouest. Les sept autres communes de l'agglomération bénéficient pour leur part d’un réseau d'autobus (baptisé Bibus) plus efficace car hiérarchisé.
A raison d'un tram toutes les cinq à huit minutes, la ligne devrait transporter 49 500 voyageurs par jour.

Commande de trams en commun
Les 20 rames qui circulent à Brest sont quasiment les mêmes que celles de Dijon qui inaugurera pour sa part deux lignes de tramway le 1er septembre 2012.
En effet, les deux villes ont passé une commande commune de tramways à Alstom. Au total, le marché porte donc sur 52 rames. Intérêt de l’opération, réaliser une économie de 25% sur le prix d'achat des Citadis, le modèle phare du constructeur français.

"Avec Dijon, nous avions sensiblement le même calendrier de réalisation. Il nous est donc apparu opportun de créer un groupement d’achats et de lancer un appel d’offres commun", rappelle Alain Masson, encore étonné que cette initiative n’ait pas été copiée ailleurs.
"Les rames nous ont coûté deux millions d’euros au lieu de 2,5. Cette économie de 500 000 euros n’est pas négligeable à l’heure actuelle". Le tramway de Brest représente un investissement lourd : 383 millions en euros constants. Le projet a bénéficié de 23% de subventions de l’Etat (53,4 millions), du Finistère (16), de l’Europe (15,5) et de la région Bretagne (4%). Le reste du financement provient de l’emprunt (208,9 millions) et du versement transport (75,2) acquitté par les entreprises implantées sur le périmètre des transports urbains.

"Le budget initial ainsi que les délais de réalisation ont été respectés, précise Alain Masson. Il y a trois ans, lorsque nous avons commencé les travaux, j’ai annoncé que le tramway serait inauguré le 23 juin 2012". La date a été respectée, jour pour jour.

Christine Cabiron

* le trafic a représenté 18,7 millions de voyages en 2011.


© Christophe Recoura


© Christophe Recoura


_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Billy le Lun 25 Juin 2012 - 12:36



Le renouveau de Bibus
24 Juin 2012

Le réseau du réseau de bus de Brest, Bibus, exploité par Keolis, a entièrement été réorganisé en prévision de l'arrivée du tramway. Tout a été changé : les itinéraires, les fréquences, les amplitudes, le système d’aide à l’exploitation et à l’information des voyageurs et la billettique.

Même l'habillage des bus est coordonné avec le tramway. "En un an, nous avons changé tout ce qui peut l’être dans un réseau urbain, rappelle Hervé Cohadon, directeur de Bibus. Ce n’est pas qu’un tramway qui s’est ajouté au système de transport public, il draine tous les grands secteurs d’habitat et d’activités. Les 14 lignes de bus régulières, 29 lignes scolaires, la navette aéroport, les trois lignes de marchés et celles de transport à la demande sont en correspondance avec la ligne de tram, l'épine dorsale du réseau.

En interne, le retour du tramway s’est traduit par la création de 54 postes et le recrutement de 30 conducteurs. Sur les 370 que compte Bibus, 180 partagent passent du volant du bus au pupitre du tramway. "Nous n’avons pas voulu créer de distinguo entre les deux modes, avec d’un côté des conducteurs de bus, de l’autre des conducteurs de tramway".
Bibus emploie aujourd’hui 495 salariés et exploite un parc de 130 bus et de 20 rames de tramway, dont 18 fonctionnent en heure de pointe.

Christine Cabiron


_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par MOUTI le Mar 27 Nov 2012 - 18:59

Ouest-France

Brest. Accident tram-voiture rue Jean-Jaurès



Un accident vient de se produire vers 11 h 15 dans la rue Jean-Jaurès à Brest entre les stations
Octroi et Saint-Martin. Une voiture qui sortait de la rue Navarin n’aurait pas respecté le feu rouge.
Elle a embouti le tram qui descendait la rue Jean-Jaurès.

Celui-ci a traîné le véhicule sur une trentaine de mètres. La jeune conductrice de 20 ans, souffrant
de douleurs thoraciques et cervicales a été transportée à l’hôpital après avoir été désincarcérée.
Le chauffeur du tramway est très choqué. Aucun blessé n’est à déplorer dans la rame. Le trafic du
tramway entre les arrêts Jaurès et Menez Paul est actuellement interrompu. Le tram circule par contre
entre Porte de Plouzané et Jaurès, et entre Menez Paul et les Portes de Gouesnou et Guipavas.
avatar
MOUTI
Membre

Masculin Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 102
Age : 56
Localisation : .
Emploi : Conforme à mes rêves de jeunesse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réseau BIBUS (29 Brest) dans la presse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum