Les transports ferroviaires dans la presse

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Veolia autorisé à faire rouler des trains

Message par CFVE le Dim 14 Fév 2010 - 12:02

Le groupe Veolia est désormais autorisé à faire circuler des trains de voyageurs en France,
selon un arrêté ministériel paru samedi, ouvrant ainsi la voie à une concurrence avec la SNCF

La société Veolia Transport a obtenu "une licence d'entreprise ferroviaire valable pour
effectuer des services de transport de voyageurs", écrit le texte paru au Journal Officiel

Europe 1

CFVE
Membre

Masculin Bélier Cochon
Nombre de messages : 12
Age : 35
Localisation : France
Emploi : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par MFbzh le Dim 14 Fév 2010 - 14:44

Heu... je craint le pire là
Vu le nombre de catas qu'ils nous ont fait en fret... je ne serai sûrement pas le premier voyageur à emprunter leurs trains, et loin de là même!
avatar
MFbzh
Membre

Masculin Verseau Cochon
Nombre de messages : 1085
Age : 107
Localisation : Paris
Emploi : Observateur de mehnirs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Estofinado le Mer 17 Fév 2010 - 10:55

Je fréquente plusieurs forums de trains, d'où il ressort qu'il n'y a , en tenant compte des proportions, plus de bétise de la part des privés que de la SNCF.
avatar
Estofinado
Membre

Masculin Poissons Singe
Nombre de messages : 205
Age : 74
Localisation : 9-3 frontière 9-4
Emploi : Analyste-programmeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Invité le Mer 17 Fév 2010 - 20:48

Cela ne nous etonne guere
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par airness le Mar 23 Fév 2010 - 12:16

encore un train déraillé dans la loire la semaine passé
avatar
airness
Membre

Masculin Sagittaire Coq
Nombre de messages : 239
Age : 36
Localisation : saint-étienne
Emploi : salarié en esat/MDPH

Voir le profil de l'utilisateur http://alextcl42.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par MFbzh le Dim 7 Mar 2010 - 19:14

@Estofinado a écrit:Je fréquente plusieurs forums de trains, d'où il ressort qu'il n'y a , en tenant compte des proportions, plus de bétise de la part des privés que de la SNCF.
Si l'on considere le nombre d'erreurs graves de trains prives rapporte au nombre de km roule et qu'on le compare a celui de la SNCF, et bien oui ce nombre est bien plus important en effet... Et je ne suis meme pas sur que si l'on considere "juste" ce nombre d'erreur grave, qu'il soit inferieur a celui de la SNCF alors que la SNCF a bien plus de trains roules!!!! (erreurs graves sont pour moi les franchissements de carres, deraillements, et erreurs de securites ayant entraine un accident...)
avatar
MFbzh
Membre

Masculin Verseau Cochon
Nombre de messages : 1085
Age : 107
Localisation : Paris
Emploi : Observateur de mehnirs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les transports ferroviaires dans la presse

Message par MOUTI le Dim 18 Mar 2012 - 9:37

Ouverture d'un sujet unique consacré aux actualités ferroviaires (après concertation avec l'administration).

Section : Rennes - Lamballe - Saint-Brieuc



Grosses perturbations en gare SNCF dues à d'importants travaux - L'Hermitage



Du vendredi 16 mars à 22 h 30 au dimanche 18 mars à 16 h 30, le trafic ferroviaire sera interrompu entre Rennes et Saint-Brieuc. Les trains seront remplacés par des cars.
Cette interruption du trafic SNCF va mobiliser cinquante cheminots. À L'Hermitage, les travaux consistent à déplacer la voie actuelle de 70 cm dans une courbe afin d'augmenter la vitesse des TGV et TER.

Depuis quelques semaines, un important chantier a démarré à la gare SNCF de L'Hermitage-Mordelles. Ces travaux, commandés par Réseau Ferré de France, sont réalisés par l'entreprise Marc. TP. Ils consistent, dans un premier temps, à préfabriquer, en dehors des voies ferrées, des tronçons en béton armé, qui seront ensuite mis en place par grutage dans la traversée des voies en face de la gare.

Le but est de construire un passage souterrain sécurisé pour piétons. Ce souterrain permettra de rejoindre le quai de l'autre côté des voies par deux escaliers et deux ascenseurs accessibles aux personnes à mobilité réduite.

3 h pour relier Paris

Ces importants travaux sont réalisés dans le cadre de l'opération d'amélioration des voies à liaisons ferroviaires Rennes-Brest et Rennes-Quimper et qui consistent à augmenter la vitesse des trains dans la perspective de relier Paris à la pointe bretonne en trois heures, en complément de la Ligne à grande vitesse (LGV) Bretagne-Pays de Loire.

La vitesse des trains TGV en gare de L'Hermitage sera relevée fin 2013 de 160 km/h. La mise en service du souterrain est prévue au quatrième trimestre 2012. Des perturbations importantes à ce chantier sont prévues pour le week-end de l'Ascension.

Une interruption des circulations de 72 heures sera nécessaire pour déplacer les voies et mettre en place le souterrain.
avatar
MOUTI
Membre

Masculin Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 102
Age : 56
Localisation : .
Emploi : Conforme à mes rêves de jeunesse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Dim 18 Mar 2012 - 13:52

Bonne idée !

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Dim 18 Mar 2012 - 16:57



Les trains circulent à nouveau entre Saint-Brieuc et Rennes


Les travaux terminés, la circulation des trains a pu reprendre à partir de 16 h .

Depuis vendredi 22 h, des bus remplaçaient les trains entre Saint-Brieuc et Rennes. 85 bus ont transporté 9 000 voyageurs selon la direction de la SNCF. Les travaux de déplacement de voie en prévision de la ligne à grande vitesse ont été terminés comme prévu à 16 h et la circulation des trains a repris. Deux nouveaux week-ends de travaux sont également prévus du 11 au 13 mai et le week-end de l’Ascension du 17 au 20 mai.

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par MOUTI le Dim 18 Mar 2012 - 17:35





Grosses perturbations en gare SNCF dues à d'importants travaux - L'Hermitage

Les travaux consistent à déplacer la voie actuelle de 70 cm dans une courbe afin d'augmenter la vitesse des TGV et TER.

Gare de L'Hermitage-Mordelles (385 + 100)

Vitesses maximales actuelles :

Trains de voyageurs

AUTOM (Z2) : 140 km/h
AUTOM (TGV et Z 21500) : 160 km/h
V 160 : 160 km/h
V 140 : 140 km/h
V 120 : 120 km/h

Trains de messageries

ME 140 : 140 km/h
ME 120 : 120 km/h
ME 100 : 100 km/h

Trains de marchandises

MA 100 : 100 km/h
MA 90 : 90 km/h
MA 80 : 80 km/h

Marches diverses

HLP (Haut-le-pied) : 100 km/h


Dernière édition par MOUTI le Dim 18 Mar 2012 - 20:51, édité 1 fois
avatar
MOUTI
Membre

Masculin Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 102
Age : 56
Localisation : .
Emploi : Conforme à mes rêves de jeunesse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Iristom le Dim 18 Mar 2012 - 20:27

Évites de fuiter les informations contenus dans les RT, elles sont protégées par la SNCF et Réseau Ferré de France et de ce fait, peuvent donner lieu à des poursuites.
avatar
Iristom
Membre

Masculin Vierge Singe
Nombre de messages : 4310
Age : 25
Localisation : Lyon
Emploi : Nanti ou fainénant, au choix ;-)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Lun 19 Mar 2012 - 18:38

Dans les RT ?

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Lun 19 Mar 2012 - 18:52

Avé oscar ! Mort de rire
Mobilicités a écrit:Les industriels européens du rail veulent faire interdire leur marché aux Japonais


Les constructeurs ferroviaires français et allemands demandent "une concurrence équitable" avec les industriels nippons. Si ces derniers peuvent répondre à des appels d'offres européens, la réciproque n'est pas vraie. Ils demandent donc à la Commission européenne d'interdire aux Japonais de répondre aux appels d'offres de l'UE. Comme le prévoient les règles de l'OMC.


[Une rame du constructeur japonais Hitachi qui circule sur la ligne High Speed One, entre Londres et Ashford © N.A]
Une rame du constructeur japonais Hitachi qui circule sur la ligne High Speed One, entre Londres et Ashford © N.A - Cliquez pour agrandir la photo
C'est le succès "quasi officiel" d'Hitachi Rail en Grande-Bretagne avec le contrat Agility Trains (530 voitures pour une valeur de 4,5 milliards de Livres) qui a déclenché le coup de sang des Français de la Fédération des industries ferroviaires (FIF) et des Allemands de la Verband Der bahnindustrie (VDB).
Les deux syndicats professionnels qui défendent les constructeurs ferroviaires sont d'autant plus inquiets que le Japonais Hitachi "se positionne également" sur autre grand appel d'offres européen, celui lancé par la Deutsche Bahn pour 60 rames de trains de banlieue destinées au S Bahn de Hambourg.

Les industriels européens considèrent en effet qu'un "déséquilibre flagrant existe entre un système d'appels d'offres communautaires totalement ouvert, et les marchés de nombreux pays développés comme le Japon, totalement fermés aux industriels de l'UE".


Distorsion de concurrence

La FIF et la VDB demandent à ce que "dans le cadre des accords existants au sein de l'OMC, les entreprises nippones ne puissent à ce jour bénéficier de la possibilité de soumissionner aux appels d'offres lancés par des entités publiques européennes relevant du secteur ferroviaire ou du transport urbain".

Les deux fédérations avaient déjà alerté la commission européenne sur cette distorsion de concurrence en juillet 2010. D'après un communiqué, Bruxelles "travaille à l'élaboration d'un véritable instrument de réciprocité" tout en discutant avec les pouvoirs publics japonais "en vue d'un accord de libre-échange".
Mais pour l'instant, rien n'y fait et "le Japon refuse toujours de modifier sa position et son marché reste fermé aux produits ferroviaires européens".

Les deux fédérations "appellent donc leurs pouvoirs publics nationaux à la plus grande fermeté sur ce dossier, et tiennent à réitérer leur soutien à la Commission européenne et à l'Unife (l'Union européenne de constructeurs ferroviaires ndlr) dans le cadre des négociations engagées avec le Japon sur le dossier ferroviaire".

Robert Viennet

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Région Rhône-Alpes (Loire)

Message par MOUTI le Mer 21 Mar 2012 - 21:23

Section : Saint-Etienne-Châteaucreux - Feurs - Le Coteau (Roanne)



Publié le 20/03/2012 à 17:04

Balbigny: accident au passage à niveau, le transporteur condamné à une amende



Le 25 janvier 2011, un train de marchandises percutait un convoi exceptionnel bloqué
sur un passage à niveau. L’ensemble routier n’était pas conforme aux arrêtés de circulation.
Le transporteur a été condamné à 1 500 euros d'amende.

Après plusieurs semaines de réflexion, le tribunal correctionnel de Roanne a condamné le
transporteur à une peine de 1 500 euros d’amende et a relaxé le chauffeur du camion à
l’origine de l’accident. Le 25 janvier 2011 un train de marchandises qui circulait dans le
sens Saint-Etienne/Roanne avait percuté un convoi exceptionnel bloqué sur un passage à
niveau en dos-d’âne, sur la commune de Balbigny. Sous la violence du choc la locomotive
du train avait déraillé. Miraculeusement, son chauffeur n’avait été que légèrement blessé.

L’enquête a établi que le convoi composé d’un tracteur et de deux remorques, qui transportait
des poutrelles métalliques sur le chantier de l’autoroute A89, n’était pas conforme aux arrêtés
de circulation.
avatar
MOUTI
Membre

Masculin Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 102
Age : 56
Localisation : .
Emploi : Conforme à mes rêves de jeunesse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Jeu 22 Mar 2012 - 1:55



Un train de fret lancé à grande vitesse entre la France et la Grande-Bretagne
21 Mars 2012


La rame de fret à grande vitesse arrivée en gare de Saint Pancras, le 21 mars au matin. © DR

Un premier test concluant de transport de fret à grande vitesse associant l'aérien, le rail et la route s'est déroulé les 20 et 21 mars 2012 entre la France et l'Angleterre avec un TGV parti de l'aéroport Lyon Saint-Exupéry, via celui de Roissy CDG et la ligne ferroviaire High speed One, entre Ashford et Londres. Une première pour le réseau européen ferré à grande vitesse, Euro Carex.

Un Train à grande vitesse fret capable de charger 120 tonnes de colis a quitté la gare TGV de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry mardi 20 mars à 16h42 pour rejoindre Londres le lendemain matin, via la plateforme fret de Roissy-Charles de Gaulle.

Ce premier test grandeur nature du projet de fret à grande vitesse Euro Carex vise selon ses promoteurs, à démontrer "l'efficacité, la rapidité et le gain environnemental" du dispositif.

Le TGV de marchandises a rallié la gare de St Pancras à Londres, mercredi 21 mars à 9h. Un parcours de 900 km, parcouru sans encombre, via le tunnel sous la Manche et le réseau ferré britannique High Speed One, après avoir pris du chargement complémentaire à l'aéroport de Roissy, selon un communiqué d'Eurotunnel.


7 semi-remorques et 7 avions cargo épargnés

Ce projet permet "d'éviter de mettre sur les routes sept semi-remorques ou de dégager du ciel sept Boeing 747 Cargo supplémentaires", fait valoir Euro Carex (Cargo rail express).
L'expérience a en effet bénéficié de la coordination de ce réseau européen de fret ferroviaire grande vitesse qui relie notamment les aéroports de Roissy, Amsterdam, Liège et Lyon. Etaient également associés pour ce test les opérateurs ferroviaires (SNCF et Europorte) et les clients (Air France KLM Cargo Martinair Cargo, Chronopost International, Dimotrans, FedEx Express, Géodis, Geopost, TNT, WFS).

Pour l'heure, seule La Poste utilise des trains à grande vitesse pour transporter courrier et colis. La mise en service commercial d'Euro Carex est prévue pour 2017-2018, en coordination avec les principaux aéroports européens membres cités plus haut, plus peut-être Cologne et Francfort.

Cette alternative à l'avion et au camion sur des distances comprises entre 300 et 800 km est inscrite au Grenelle de l'environnent. Elle "répond au plan climat énergie avec un bilan carbone très favorable", selon Euro Carex qui avance une réduction par 35 des émissions de CO2 par rapport aux avions et camions utilisés actuellement".

Plus tard, le réseau de fret à grande vitesse devrait s'étendre vers l'Italie après le percement du tunnel Lyon-Turin et vers l'Espagne (vers Barcelone et vers Bilbao), a précisé François Coart, directeur d'Euro Carex en Angleterre.


Des concurrents qui s'accordent

La rame testée les 20 et 21 mars n'a circulé toutefois à grande vitesse (270 km/h) que sur les deux-tiers du parcours. "La marchandise a été chargée à bord du TGV depuis des avions ou des camions, le but étant de démontrer que ces différents modes de transport, habituellement concurrents, peuvent travailler ensemble pour une livraison fiable et respectueuse de l'environnement", explique Eurotunnel.

Pour le député UMP Yanick Paternotte, président d'Euro Carex : "Ce test démontre clairement l'intérêt qu'on les aéroports et les entreprises ferroviaires à relier leurs infrastructures aux grands pôles économiques européens pour le plus grand bénéfice des industriels et des habitants".

Nathalie Arensonas (avec AFP)



Dernière édition par Billy le Mar 17 Avr 2012 - 20:06, édité 1 fois

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Jeu 22 Mar 2012 - 18:48

Super idées le fret trans-manche à grande vitesse.
Par contre, ça va pas faire plaisir à Brittany qui a de supers trous dans ses caisses en ce moment... 3

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Mer 28 Mar 2012 - 17:08



La DB et la SNCF lancent un TGV direct Marseille-Francfort
25 Mars 2012

Barbara Dalibard, dirigeante de SNCF Voyages et Rüdiger Grube, patron de la Deutsche Bahn, ont inauguré le 23 mars 2012 une nouvelle ligne directe entre Marseille et Francfort, sans passer par Paris. Une liaison en 7h44 entre les deux villes distantes de 1000 km, soit un gain de temps de 90 minutes. L'occasion pour les représentants des deux leaders européens du rail d'afficher une parfaite entente sur le front de la coopération ferroviaire entre la France et l'Allemagne.


La rame inaugurale du TGV Marseille-Francfort, le 23 mars 2012, en gare de Strasbourg. © M.F

Ennemis hier, alliés aujourd'hui, Guillaume Pepy et Rüdiger Grube, les patrons des deux leaders européens du rail, Deutsche Bahn et SNCF, tiennent aujourd'hui le même langage et défendent la même cause à Bruxelles - le modèle de gouvernance du rail allemand qui voit l'opérateur historique chapeauter dans une holding la gestion des infrastructures et l'exploitation commerciale des lignes (exit RFF) (1). Une entente qui vaut au tandem le surnom de "Grupy", contraction de Grube et de Pepy.

Nouvel acte de cette collaboration en apparence sans faille, la nouvelle liaison directe inaugurée le 23 mars 2012 entre Marseille et Francfort à bord de TGV Euroduplex fabriqués par Alstom, en attendant quelques ICE "retenus" dans les usines Siemens, faute d'homologation.
Un TGV part désormais chaque matin à 8h14 de Marseille pour rallier Francfort à 15h58. Et dans l'autre sens, un train quitte quotidiennement Francfort à 14h pour arriver à la gare Saint-Charles à 21h46. Cette nouvelle liaison emprunte la nouvelle ligne à grande vitesse (LGV) Rhin-Rhône inaugurée en 2011 (lire), ce qui évite de passer par Paris, et permet aux voyageurs de gagner 90 minutes de trajet.

"C'est une nouvelle étape de la coopération entre SNCF et DB, après le succès du Paris-Stuttgart-Munich et du Francfort-Paris, que nous avons mis en place en 2007", s'est félicitée Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyages, lors d'une conférence de presse à Strasbourg.


Filiale commune

Cette nouvelle liaison directe exploitée en partenariat par la SNCF et Deutsche Bahn "ouvre un nouveau chapitre dans l'histoire du transport franco-allemand à grande vitesse, opéré conjointement par nos deux entreprises au sein de notre filiale commune Alleo (50% SNCF, 50% DB, ndlr)", a ajouté la représentante des chemins de fer français.
"C'est un grand jour pour la construction de l'Europe ferroviaire. Avec l'ouverture de la liaison entre Marseille et Francfort, la France et l'Allemagne sont encore plus étroitement associées", a commenté pour sa part Rüdiger Grube, le président du conseil d'administration de la DB.

Nathalie Arensonas

(1) Ce modèle de gouvernance n'est pas du goût de la Commission européenne qui estime que l'intégration dans un même groupe du gestionnaire des infrastructures et de l'exploitation commerciale des lignes entraîne un traitement discriminatoire des entreprises ferroviaires concurrentes de la DB. Les futurs nouveaux entrants en France le jour où le chemin de fer sera ouvert à la concurrence.

La DB s'interroge sur Thalys


La DB voudrait avoir son mot à dire au conseil d'administration de Thalys, la société exploitante du TGV qui dessert la Belgique, la Hollande et l'Allemagne .
"Rester à 10% ne nous convient pas. Nous sommes en discussion en interne pour savoir si nous devons sortir ou monter pour être à 50/50 de Thalys", a confié Rüdiger Grube devant des journalistes français. La compagnie ferroviaire allemand ne détient que 10% des parts de Thalys, aux côtés de la SNCF (62%) et des chemins de fer belges (28%).



Dernière édition par Billy le Mar 17 Avr 2012 - 20:06, édité 1 fois

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Mer 28 Mar 2012 - 17:10



La SNCF lance une "Garantie Voyage"
Article rédigé par Shahinez Benabed le 27/03/2012 17:20:00 dans la rubrique Ferroviaire

A partir du 31 mars, la SNCF met en place une "Garantie Voyage" auprès des clients TGV et Intercités. Le but : améliorer les relations avec sa clientèle.



A partir du 31 mars, la SNCF met en place la "garantie voyage", afin d’améliorer ses relations clients, avant, pendant et après le voyage.

Le dispositif, doté d’un budget de 50 millions d’euros, se décline en six engagements. Par exemple, si le train a un retard de plus d’une heure au départ, la garantie "Report ou Remboursement" permettra au client, s’il le souhaite, de se faire rembourser son billet à 100%. Egalement, au cours de son voyage, le passager qui a réservé un billet pour un train complet, pourra demander au chef de bord de lui désigner une place assise en seconde, et même en première classe, sans supplément. Si malgré tout, aucune place n’est disponible, un bon de réduction de 10, 20, ou 30 euros, lui sera donné.

Une plus grande transparence dans l’information

"Désormais, dès quinze minutes de retard et dès le lendemain de leur voyage, les voyageurs
TGV et INTERCITÉS peuvent consulter sur www.infolignes.com le motif exact du retard de leur train et le cas échéant, être informés précisément de leurs droits à compensation", précise un communiqué. Enfin, le site internet permettra aux usagers de connaître l'historique de la ponctualité de leur train sur les soixante derniers jours.

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Trains

Message par Billy le Sam 31 Mar 2012 - 22:47



Ferroviaire-GB : Keolis est dans le dernier carré pour la franchise Thameslink
29 Mars 2012

Keolis et son partenaire anglais Go Ahead, réunis au sein de la co-entreprise Govia, ont été présélectionnés avec quatre autres groupes pour le renouvellement de la franchise ferroviaire Thameslink qui démarre en septembre 2013. Mais la filiale de la SNCF n'a pas été retenue pour Essex Thameside, pour laquelle elle s'était présentée avec sa maison-mère, la SNCF.


Un train du réseau Southern, à Londres. © N.A

Plus de la moitié (60%) des franchises ferroviaires anglaises, soit un chiffre d'affaires de quatre milliards d'euros, va être renouvelée dans les 18 prochains mois. Un marché énorme sur lequel se positionnent tous les opérateurs ferroviaires européens.
Le 29 mars 2012, Theresa Villiers, ministre britannique des Transports, a révélé le nom des entreprises autorisées à proposer des offres pour trois franchises remises en concurrence à partir de 2013.

Associé au Britannique Go Ahead au sein de Govia, Keolis a été retenu pour la franchise Thameslink située dans la région de Londres. En revanche, la filiale de la SNCF n'a pas été retenue pour la franchise Essex Thameside pour laquelle elle avait candidaté en partenariat avec sa maison-mère, la SNCF.
Pas grave, explique Arnaud Van Troeyen, directeur général adjoint en charge de la stratégie et du développemen de Keolis. "Notre priorité c'était Thameslink qui va générer un CA annuel de 420 millions de livres alors que celle de Thameside est de 100 millions par an."


Un gros enjeu pour Keolis

Un chiffre d'affaires qui va même bondir pour dépasser le milliard de Livres entre 2014 et 2017, quand Thameslink récupèrera certaines lignes de la franchise Southeastern et l'intégralité de Southern appelé à disparaître en tant que tel, comme l'a prévu le ministère britannique des Transports.
Southern et Southeastern sont actuellement exploitées par Keolis. C'est dire l'enjeu que le gain - ou la perte - de Thameslink représente pour le groupe français qui en cas d'échec, ne serait plus sur les rails britanniques que par le biais de Transpenine, une franchise actuellement exploitée en partenariat avec l'anglais FirstGroup.

"Mais nous sommes également en compétition pour remporter la franchise West Coast (lire), l'une des plus importante du Royaume-Uni. La procédure a pris un peu de retard, nous remettons notre offre en mai 2012 et le résultat sera connu à l'automne", explique Arnaud Van Troeyen.

Les quatre autres transporteurs retenus pour Thameslink sont Abellio, filiale des chemins de fer néerlandais (NS), FirstGroup, Stagecoach et MTR (groupe hongkongais).
L'appel d'offres sera publié en octobre 2012 et le contrat doit démarrer en septembre 2013 pour une durée de sept ans, prolongeable de deux ans.

Robert Viennet

Pour visualiser le réseau des franchises ferroviaires britanniques, suivre sur ce lien

Les candidats des deux autres franchises

Outre Thameslink, Theresa Villiers a indiqué le nom des candidats retenus dans le cadre du renouvellement de deux autres franchises.

Pour la franchise Great Western : FirstGroup; la DB par le biais de sa filiale Arriva; National Express; Stagecoach. La nouvelle franchise démarrera en avril 2013 pour 15 ans.

Pour la franchise Thameside : les chemins de fers néerlandais par le biais de sa filiale Abellio; FirstGroup; MTR; National Express. La nouvelle franchise démarrera en mai 2013 pour 15 ans.

R.V.

Les raisons de la fusion Thameslink, Southern

Si les anglais ont décidé de fusionner les deux franchises Thameslink et Southern, c'est parce qu'ils vont lancer un important programme de modernisation de la traversée de Londres. Un projet qui permettra notamment, grâce à l'automatisation des circulations, de faire passer plus de trains dans ce qui constitue le nœud ferroviaire le plus complexe d'Angleterre "C'est analogue à la problématique de la gare du Nord à Paris", explique Arnaud Van Troeyen.

Thameslink et Southern partageant les mêmes voies au centre de Londres les anglais, toujours pragmatiques, ont considéré qu'il ne fallait pas rajouter aux difficultés en conservant deux opérateurs.

Un exemple à suivre en l'Ile-de-France ?

R.V.



Dernière édition par Billy le Mar 17 Avr 2012 - 20:06, édité 2 fois

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Sam 31 Mar 2012 - 22:49



Ferroviaire : Bombardier décroche un contrat à Hambourg
Article rédigé par Shahinez Benabed le 30/03/2012 17:30:00 dans la rubrique Internationale


© Bombardier

Bombardier vient de remporter un appel d’offres européen pour livrer 16 rames automotrices destinées au transport interurbain à Hambourg. Les véhicules, des Twnidexx Vario, peuvent atteindre 160 km/heure. La livraison est prévue pour 2014.

Bonne nouvelle pour Bombardier Transport. Le groupe a annoncé ce 30 mars qu'il avait remporté un appel d'offres européen lancé par la compagnie nationale de chemins de fer allemande, la Deutsche Bahn. Il concerne la livraison de 16 rames destinées au transport interurbain de Hambourg, en Allemagne. Le tout pour 160 millions d’euros.

Destinés à être utilisés sur les corridors Kiel-Hamburg et Flensburg-Hamburg, les véhicules à deux niveaux, des Twindexx Vario, sont composés de quatre voitures : deux motorisées et deux intermédiaires. Ils peuvent être allongés ou raccourcis en fonction des besoins, et sont capables d’atteindre les 160km/h. La livraison est prévue pour 2014.


La 2000ème voiture Twindexx Vario sera vendue

"Grâce à cette commande, nous allons fournir à Deutsche Bahn la 2000e de ces voitures à deux niveaux modernes", s’est réjoui Michael Clausecker, président du conseil d'administration Bombardier Transport Allemagne.

Cette commande fait partie d’un "accord-cadre conclu entre Bombardier et la Deutsche Bahn Hambourg en décembre 2008". Ce sont déjà 156 de ces voitures (intermédiaires ou motrices) qui ont été commandées pour équiper la ville allemande au niveau du transport interurbain et régional.

Bombardier Transport est une filiale du groupe canadien Bombardier. Spécialisée dans la construction ferroviaire, elle est présente dans plus de 60 pays.

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Sam 31 Mar 2012 - 22:51



Italie : le premier TGV privé de la compagnie NTV sur les rails le 28 avril
30 Mars 2012

Ce train baptisé Italo, assurera la liaison Naples-Rome-Florence-Bologne-Milan. D'ici à fin 2012, la compagnie NTV créée par le président de Ferrari, le patron de Tod's et dont SNCF détient 20% du capital, complétera son offre avec une liaison Salerne-Turin et Rome-Venise.


Une rame du train Italo. © Ch. Recoura -

Le premier train à grande vitesse privé de la compagnie ferroviaire italienne NTV circulera dans la péninsule le
28 avril 2012, a annoncé le transporteur dans un communiqué du 30 mars. Il concurrencera la compagnie publique Trenitalia.
"Pour la première fois au monde sur les lignes à grande vitesse, un opérateur privé, NTV, avec un investissement entièrement privé d'un milliard d'euros, amène la concurrence en Italie. Et offre aux voyageurs la possibilité de choisir avec qui voyager", indique NTV.

Cette nouvelle compagnie ferroviaire a été créée par un groupe d'entrepreneurs italiens dont le président de Ferrari et ancien président de Fiat, Luca Cordero di Montezemolo, et le patron du maroquinier Tod's, Diego della Valle. La compagnie française SNCF détient 20% du capital.
NTV doit ompléter son offre avec une liaison Salerne-Turin et Rome-Venise "quand la flotte de 25 trains sera entièrement à disposition"


Alstom à l'italienne

Initialement, NTV aurait dû se lancer sur les rails en septembre 2011 mais l'homologation des trains a pris du retard. La compagnie dévoilera ses tarifs le 12 avril et les billets pourront être achetés à partir du 15.

L'Italie est traversée du nord au sud par une ligne à grande vitesse qui va de Turin à Salerne en passant par Milan, Bologne, Florence, Rome et Naples. Les trains Italo ont été commandés au groupe français Alstom pour un montant de 1,5 milliard d'euros.
Fenêtres panoramiques, voitures plus larges qu'un TGV classique, fauteuils en cuir, l'Italo, doté de trois niveaux de confort (smart, prima et club) est doté sur toute sa longueur du wi-fi, accessible gratuitement

Alors que les privilégiés de la classe club disposeront d'écrans individuels où ils auront accès à la télévision par satellite, ceux de la smart disposeront d'une voiture-cinéma.

avec AFP



Dernière édition par Billy le Mar 17 Avr 2012 - 20:06, édité 1 fois

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Sam 31 Mar 2012 - 22:52



Le Portugal sacrifie son TGV Lisbonne-Madrid sur l'autel de la crise
Article rédigé par Shahinez Benabed le 30/03/2012 13:00:00 dans la rubrique Ferroviaire



Le ministère de l’Economie portugais a annoncé le 22 mars dernier que le projet de TGV qui devait relier Lisbonne à Madrid ne verrait pas le jour en raison d’économies budgétaires. A la place, le gouvernement souhaite développer le fret ferroviaire.

La crise économique aura eu raison du TGV entre Lisbonne et Madrid. Le ministère de l’Economie portugais a annoncé le 22 mars qu’il allait "suspendre définitivement" le projet de 1,4 milliard d’euros, dont la construction devait débuter en 2013. Le TGV Lisbonne-Madrid, voulu par le gouvernement socialiste précédent, aurait permis de relier les villes espagnoles et portugaises en moins de trois heures.

L'Etat portugais a justifié sa décision en invoquant une nécessité de réduire la dette publique du pays, qui atteignait 110 % du PIB fin 2011. En revanche, le gouvernement n'abandonne pas tous les projets liés au transport, et souhaite désormais se concentrer sur le "fret ferroviaire avec un écartement européen standard, à partir des ports de Sines (sud) et Aveiro (centre) afin de favoriser la compétitivité et les exportations portugaises", précise un communiqué.

L’art de saisir la balle au bond


Cette annonce fait suite à un rapport de la Cour des comptes du 21 mars estimant que le contrat de construction signé en 2010 avec le consortium Elos, pour la réalisation du premier tronçon du TGV, ne respectait pas le cahier des charges. Prenant au vol l’opportunité d’arrêter un projet pour lequel il avait exprimé son hostilité dès son arrivée au pouvoir en juin 2011, le gouvernement de centre droit n’a donc pas perdu de temps. Mais l'affaire risque de ne pas en rester là. En apprenant l’abandon du projet, le groupe de construction Soares da Costa, faisant partie du consortium, a annoncé qu’il réclamerait à l’Etat 300 millions d’euros visant à couvrir les investissements déjà engagés dans le projet.

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Sam 31 Mar 2012 - 22:55



L’UFC Que Choisir pointe les futures dérives de la "Garantie Voyage"
Article rédigé par Diane-Isabelle Lautrédou le 30/03/2012 17:00:00 dans la rubrique Ferroviaire



Dans une tribune intitulée "Esboufre garantie", l’UFC Que Choisir remet en cause les avancées de la "Garantie voyage" présentée par la SNCF le 27 mars dernier.

A compter du 31 mars 2012, la SNCF proposera aux détenteurs de billets des TGV et des trains Intercités de bénéficier d’une "Garantie voyage" assortie de six engagements liés à l’information, l’assistance et la réclamation. Dans une tribune datée du 29 mars dernier et intitulée "Esbroufe garantie", l’association de consommateurs UFC Que Choisir pointe déjà de potentielles dérives.


Un outil au service de la grogne des usagers

Avant le voyage, la SNCF assure qu’elle va renforcer l’information des passagers en publiant sur son site un historique de la ponctualité sur les soixante derniers jours de circulation. Seul hic : "les trains les plus perturbés seront clairement identifiés et si aucun progrès n’est constaté, nul doute que la grogne montera dans les rangs des usagers concernés", prévient l’association.


Des aveux entre les lignes

Par ailleurs, la "garantie place assise" prévoyant une aide du contrôleur pour trouver un siège aux titulaires d’un billet portant la mention "sans place assise" résonne aux yeux de l’association, comme un aveu de la part dela SNCF de pratiquer "un surbooking pour assurer le remplissage de ses trains, ce qu’elle a longtemps nié". Enfin, concernant la "garantie assistance" obligeant la compagnie à fournir un repas lors de graves perturbations, "elle n’a aucun mérite puisque la loi lui impose déjà d’assister les passagers en cas de situation perturbée", pointe l’organisation.

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Sam 31 Mar 2012 - 23:01



La SNCF titre la sonnette d’alarme sur les signaux abusifs
Article rédigé par Diane-Isabelle Lautrédou le 30/03/2012 10:30:00 dans la rubrique Ferroviaire



L’an dernier, plus de 95% des signaux d’alarme ont été tirés abusivement. Conclusion, 13 000 trains franciliens ont été retardés ou tout simplement annulés. La SNCF voit rouge.

Pour la SNCF, un signal d’alarme tiré de manière abusive, c’est en moyenne dix minutes de retard pour la rame concernée et un effet "domino" pour les trains suivants. A raison de 6729 signaux d’alarme actionnés pour des raisons injustifiées en 2011 sur le réseau francilien, la moyenne régionale s’établit à 18 "fausses alertes" quotidiennes. Additionnée aux problèmes d’incidents voyageurs et aux avaries de matériels, la gestion du trafic tourne vite au casse-tête.

Sensibiliser les jeunes
Parmi les plus mauvaises élèves du réseau : la ligne J qui enregistre neuf signaux non justifiés en moyenne par jour. Pour lutter contre ce phénomène et limiter les effets de ces gestes qui paraissent "anodins", la SNCF n’a pas beaucoup d’armes à sa disposition. Jouant la carte de la prévention dans les écoles et les collèges, la compagnie étudie actuellement la mise en place d’un boîtier transparent protégeant le signal d’alarme dans les trains du RER D et donnant un temps de réflexion au futur contrevenant.

Renforcer le dispositif législatif
Prenant ce problème à bras le corps dès 2008, la SNCF est néanmoins parvenue à créer, en 2009, un délit de "trouble ou d’entrave à la mise en marche ou la circulation des trains" exposant son auteur à une peine allant jusqu’à six mois d’emprisonnement et 3750 euros d’amende.

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par MOUTI le Dim 1 Avr 2012 - 16:56

Section : (Lyon) Bifur de la Guillotière - Saint-André-le-Gaz - Grenoble

Le Dauphiné.com

Samedi 31 mars

La ligne TER Lyon-Grenoble en voie d’amélioration ?

Les usagers de la ligne Lyon-Grenoble seront certainement très heureux d’apprendre que la SNCF et RFF (Réseau ferré de France), en partenariat avec la Région Rhône-Alpes, en sa qualité d’autorité organisatrice, travaillent depuis plusieurs mois déjà à l’amélioration de la qualité du service. « Rationaliser l’offre en fonction de l’intérêt général »

Car comme l’a souligné l’un d’entre eux hier à Grenoble lors de la présentation de l’audit qualité de cette ligne TER, l’une des douze classées “sensibles” en France, « les problèmes réguliers et en particulier les annulations intempestives deviennent de plus en plus insupportables, au point que de nombreux voyageurs reprennent leur voiture »…

Comment « améliorer le système » alors, quand on sait pertinemment, comme le rappelle la directrice régionale de la SNCF, Josiane Beaud, que « le doublement du nombre de voyageurs en dix ans ne peut pas se traduire par le doublement immédiat des infrastructures » ?

« Pour régler toutes les difficultés liées à cette saturation, il faudrait des investissements et du temps, ce dont RFF ne dispose pas. En revanche, les pistes d’améliorations existent », assure-t-elle, l’objectif étant d’augmenter le taux de ponctualité des trains au départ estimé aujourd’hui à 79 %. « Il n’y aura pas un grand soir ni un grand matin, mais en agissant avec nos moyens à la fois sur l’exploitation, l’offre et les infrastructures, on devrait retrouver de la souplesse et donc de la fluidité », insiste Pascal Delaitre, directeur délégué du TER en Rhône-Alpes. Pour obtenir des résultats tangibles dans un contexte de trafic hyper tendu où chaque minute de retard a un impact, il est donc question de « rationaliser l’offre en fonction de l’intérêt général » et d’aller surtout « vers la standardisation des dessertes ».

Côté infrastructures, la gare de Saint-André-le-Gaz sera la grande priorité avec un « schéma cible » qui intégrera évidemment le développement des trafics vers Chambéry et Grenoble tandis qu’à la gare de Grenoble justement, le projet d’une voie supplémentaire à quai vers Lyon devrait voir le jour en 2015.

Et les responsables de la SNCF l’ont promis hier, ils travaillent aussi à « l’amélioration de la réactivité opérationnelle et de l’information voyageurs en cas d’aléa ». Sans aucun doute la première préoccupation des usagers.
avatar
MOUTI
Membre

Masculin Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 102
Age : 56
Localisation : .
Emploi : Conforme à mes rêves de jeunesse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Lun 2 Avr 2012 - 1:18



Contrat SNCF-Syndicat des transports d'Ile-de-France : le bras de fer
1er Avril 2012

La SNCF a annoncé dans un communiqué du 30 mars 2012 qu'elle ne signerait pas comme prévu le 11 avril, le contrat avec le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) couvrant la période 2012-2015. Une annonce surprise alors que les négociations, jusque-là difficiles, semblaient sur le point d'aboutir.


Une des rames "Francilien" récemment mises en service sur le RER H *. © Ch. Recoura

Guillaume Pepy, président de la SNCF, l'avait déclaré dans une interview au journal Le Monde, le 23 mars. Il l'avait confirmé ensuite à Mobilicités le 27 mars lors du lancement de la "Garantie voyage", s'étonnant même que l'on puisse en douter : le contrat quadriennal, liant sa filiale Transilien au Syndicat des transports d'Ile-de-France, serait signé le 11 avril, date du conseil d'administration de la SNCF.

Pourtant, le 30 mars, en fin de journée, la société nationale indiquait dans un communiqué que "Les conditions ne sont pas remplies pour présenter ce texte à son conseil (...) et souhaite que les négociations se poursuivent pour finaliser cet accord majeur" avec le gestionnaires des transports publics de la région capitale.

Blocage sur les péages

Réagissant à cette annonce, Jean-Paul Huchon, président de la Région et du Stif a assuré qu'il "continuait à discuter avec la SNCF". "Actuellement il n'y a pas eu d'accord complet mais ça ne saurait ne pas venir. On leur donne (dans ce contrat) 6 milliards d'euros, ils avaient 1,5 milliard par an, et cette fois-ci, nous leur donnons 1,7 milliard, soit 200 millions de plus", a déclaré à l'AFP Jean-Paul Huchon.

Selon le patron du Stif et Pierre Serne, vice-président EELV du Stif, les discussions ont achoppé sur les "questions de prise en compte des péages de RFF". "Les péages de RFF sont fixés par RFF et pris en charge par la SNCF qui ne veut pas être dépendant, et veut le faire assumer par le Stif", a expliqué J.P Huchon, qui "ne peut pas" assumer ce coût.


Des performances "un peu meilleures"

"On est allés au bout du bout de ce que le Stif peut absorber financièrement. Ils nous en demandent plus et en voulaient encore plus. On a pensé qu'ils allaient revenir à des choses plus raisonnables" a confié de son côté à l'AFP Pierre Serne.

Selon le président PS de la région, "on exige d'eux (la SNCF) des performances un peu meilleures, parce que ça n'a pas été extraordinaire pour les usagers". "Pour les usagers, c'est un très bon contrat, il sera sûrement approuvé par l'unanimité du Stif, tous courants confondus", a insisté J.P Huchon. "Il faut qu'ils réfléchissent, ils ont encore du temps" (jusqu'au 11 avril), a-t-il poursuivi, "surpris" par l'annonce de la SNCF "parce que je m'étais mis d'accord avec Guillaume Pepy".


Travaux et qualité de service

Pour rappel, la RATP a signé son contrat 2012-2016 avec le STIF le 16 mars 2012. Un texte très exigeant, prenant beaucoup plus en compte que les précédents les éléments de qualité de service que sont la ponctualité et la régularité des trains.
En privé, certains responsables de la SNCF déploraient d'ailleurs que la RATP ait lâché trop de lest en matière de bonus-malus. Il faut dire que les prochaines années vont être difficiles pour les équipes de Transilien qui vont être confrontées à d'importants travaux sur le réseau qui devraient impacter fortement les circulations des trains et, bien-sûr, la qualité de service.

Robert Viennet (avec AFP)


* Note T-U-F : Le site Mobilicités a effectué une coquille, il s'agit évidemment de la ligne de Transilien H, et non du RER H.


Dernière édition par Billy le Mar 17 Avr 2012 - 20:07, édité 1 fois

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Lun 2 Avr 2012 - 17:31



Commande-moi un TGV, et j'annule tout !
2 Avril 2012

Alstom a annoncé le 2 avril 2012 avoir reçu une commande de la SNCF d'environ 900 millions d'euros pour des trains à grande vitesse duplex. En échange, le constructeur ferroviaire français abandonne une action engagée en justice en 2011 contre Eurostar (filiale de la SNCF) qui avait accordé sa préférence aux ICE de l'Allemand Siemens.


Une rame de TGV Euroduplex sur la ligne Rhin-Rhône comme celles que vient de comamnder la SNCF à Alstom. © Ch. Recoura

"Dans le cadre de cette levée d'option", Patrick Kron, pdg d'Alstom, a "proposé de mettre fin à la procédure engagée pour contester devant la Haute cour de Londres, au Royaume-Uni, l'appel d'offres lancé en 2009 par Eurostar dans le but de renouveler sa flotte".
Il faut dire, c'est une belle commande pour le groupe français qui a vu son chiffre d'affaires et son carnet de commandes se replier respectivement 7% et 11%. Trente 30 rames Euroduplex, ces trains à grande vitesse à deux étages, pour près de 900 millions d'euros. De quoi lâcher du lest sur un recours en justice qui était loin d'être gagné d'avance.

Les Euroduplex commandés seront construits sur les sites français d'Alstom Transport (Aytré, près de La Rochelle) ainsi que qu'à Charleroi (Belgique) et Montréal (Canada). Livraisons prévues à partir de 2015.


L'affaire Eurostar

Pour rappel, Eurostar avait en effet annoncé fin 2010 l'achat de dix trains à grande vitesse, les ICE fabriqués par l'Allemand Siemens pour 600 millions d'euros, alors qu'Alstom était auparavant l'unique fournisseur de TGV du groupe SNCF, maison mère d'Eurostar à 55%.
Dominique Bussereau, alors ministre des Transports s'en était offusqué arguant du fait que les ICE n'étaient pas encore homologués pour circuler dans le Tunnel sous la Manche. De son côté, Alstom avait contesté la procédure d'appel d'offres devant la justice britannique, le siège d'Eurostar se trouvant au Royaume-Uni.

Cette querelle franco-allemande se déroulait alors que la compagnie publique allemande Deutsche Bahn venait d'annoncer qu'elle souhaitait concurrencer Eurostar en faisant circuler ses propres trains (fabriqués aussi par Siemens) dans le Tunnel.
La compagnie ferroviaire allemande, qui veut lancer des liaisons régulières avec Londres en 2013, a déposé en juillet 2011 une demande d'homologation auprès de la Commission intergouvernementale (CIG), organisme chargé de la sécurité de l'infrastructure.


... Bientôt oubliée

L'affaire est visiblement en passe d'être oubliée avec la nouvelle commande passée par la SNCF à Alstom. En fait, elle entre dans le cadre d'un contrat signé le 27 juin 2007, qui prévoyait une tranche ferme de 55 rames Euroduplex en cours d'exécution.
Les premières rames sont d'ailleurs en exploitation commerciale sur la nouvelle ligne à grande vitesse Rhin-Rhône, entrée en service le 11 décembre et sur la nouvelle liaison entre Marseille et Francfort inaugurée fin mars, faute d'homologation des ICE.

Le contrat comportait une option sur la livraison de 40 rames supplémentaires, celle que vient de lever la SNCF.

Nathalie Arensonas

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par MOUTI le Lun 2 Avr 2012 - 18:57

Section : Dijon-ville - Montbard - Bifur du raccordement d'Aisy (LGV - PSE)



Zurich-Paris : le TGV percute une vache, 3 heures de retard

Publié le 01.04.2012, 20h42

Non ce n'est pas un poisson d'avril. Un TGV en provenance de Zurich (Suisse) à destination de Paris a percuté
une vache, dimanche après-midi en Côte-d'Or. Cet étrange accident a du coup entraîné l'immobilisation du train.
Et un retard de trois heures pour les 350 passagers, a-t-on appris auprès de la direction régionale de la SNCF.

Il s'agit d'un accident relativement rare, a prévenu la SNCF.

Il s'est produit à hauteur de la commune des Laumes, sur une portion de ligne classique, moins protégée que les
lignes à grande vitesse, a-t-on précisé.

Parti de Zurich à 13h34, le TGV devait arriver à Paris à 17h37. La rame accidentée a été manoeuvrée jusqu'à la
gare des Laumes-Alésia où les 350 passagers ont été transbordés dans un autre TGV et ont pu repartir à 19H10.

Zurich-Paris : le TGV percute une vache, 3 heures de retard

Protection des voies principales - Cas particulier des divagations de bestiaux

Lorsqu'un agent d'un train constate la présence de bestiaux sur la voie ou à ses abords, il doit en aviser
un agent sédentaire (agent-circulation, aiguilleur, Régulateur) :

- soit par radio,
- soit après arrêt au premier téléphone de voie,
- soit, à défaut après arrêt à la première gare ou au premier poste rencontré.

Tout agent, autre qu'un agent d'un train, qui effectue la même constatation doit en informer soit
l'agent-circulation d'une gare voisine ou l'aiguilleur d'un poste voisin, ou le Régulateur.

L'agent sédentaire ainsi avisé doit immédiatement prendre les mesures utiles pour arrêter ou faire
arrêter les trains se dirigeant vers la zone où les bestiaux ont ét aperçus.

Jusqu'à ce qu'ils aient acquis l'assurance que la circulation normale peut être reprise, les agents-circulation
ou aiguilleurs intéressés donnent au mécanicien de ces trains, par écrit ou par dépêche, l'ordre motivé de
marcher avec prudence sur la partie de voie s'étendant 1 000 mètres environ de part et d'autre du point
où les bestiaux ont été aperçus pour la dernière fois et de faire connaître ses constatations :
- soit par radio, au besoin par l'intermédiaire du Régulateur.
- soit, à défaut, après arrêt au premier téléphone de voie, à la première gare ou au premier poste rencontré.
avatar
MOUTI
Membre

Masculin Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 102
Age : 56
Localisation : .
Emploi : Conforme à mes rêves de jeunesse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Mer 4 Avr 2012 - 17:10

@Billy a écrit:

Italie : le premier TGV privé de la compagnie NTV sur les rails le 28 avril
30 Mars 2012

Ce train baptisé Italo, assurera la liaison Naples-Rome-Florence-Bologne-Milan. D'ici à fin 2012, la compagnie NTV créée par le président de Ferrari, le patron de Tod's et dont SNCF détient 20% du capital, complétera son offre avec une liaison Salerne-Turin et Rome-Venise.


Une rame du train Italo. © Ch. Recoura -

Le premier train à grande vitesse privé de la compagnie ferroviaire italienne NTV circulera dans la péninsule le
28 avril 2012, a annoncé le transporteur dans un communiqué du 30 mars. Il concurrencera la compagnie publique Trenitalia.
"Pour la première fois au monde sur les lignes à grande vitesse, un opérateur privé, NTV, avec un investissement entièrement privé d'un milliard d'euros, amène la concurrence en Italie. Et offre aux voyageurs la possibilité de choisir avec qui voyager", indique NTV.

Cette nouvelle compagnie ferroviaire a été créée par un groupe d'entrepreneurs italiens dont le président de Ferrari et ancien président de Fiat, Luca Cordero di Montezemolo, et le patron du maroquinier Tod's, Diego della Valle. La compagnie française SNCF détient 20% du capital.
NTV doit ompléter son offre avec une liaison Salerne-Turin et Rome-Venise "quand la flotte de 25 trains sera entièrement à disposition"


Alstom à l'italienne

Initialement, NTV aurait dû se lancer sur les rails en septembre 2011 mais l'homologation des trains a pris du retard. La compagnie dévoilera ses tarifs le 12 avril et les billets pourront être achetés à partir du 15.

L'Italie est traversée du nord au sud par une ligne à grande vitesse qui va de Turin à Salerne en passant par Milan, Bologne, Florence, Rome et Naples. Les trains Italo ont été commandés au groupe français Alstom pour un montant de 1,5 milliard d'euros.
Fenêtres panoramiques, voitures plus larges qu'un TGV classique, fauteuils en cuir, l'Italo, doté de trois niveaux de confort (smart, prima et club) est doté sur toute sa longueur du wi-fi, accessible gratuitement

Alors que les privilégiés de la classe club disposeront d'écrans individuels où ils auront accès à la télévision par satellite, ceux de la smart disposeront d'une voiture-cinéma.

avec AFP

Mise à jour du 03/04

Un même billet pour le train, les bus et le tramway

Le réseau des transports urbains de Florence (Ataf) a signé un accord avec la compagnie ferroviaire privée NTV qui va faire rouler l'Italo, pour permettre aux voyageurs de ce train à grande vitesse de monter à bord des bus et du tramway (exploité par la RATP) de la capitale toscane avec leur billet de train.
Autrement dit, sans débourser un euro de plus et ce, pendant 24h. Cette initiative est financée par NTV, qui reversera une partie du prix des billets de trains à la régie municipale des transports urbains, Ataf.
En échange, Ataf vendra des billets d'Italo à ses guichets, et se dit prête à négocier un accord similaire avec Trenitalia, la compagnie publique de chemins de fer italiens.

L'idée paraît simple, et pourtant, ce billet intermodal qui facilitera la vie des voyageurs et les incitera peut-être à prendre les transports publics urbains à la descente du train n'existe nulle part ailleurs. Au mieux, dans le TGV français, le Thalys ou le Lyria, les voyageurs peuvent acheter des tickets de bus de la RATP dans la voiture bar...

N.A


Dernière édition par Billy le Mer 4 Avr 2012 - 19:00, édité 1 fois

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Mer 4 Avr 2012 - 17:20



Clôture écolo, la SNCF plante le décor
Article rédigé par Marie-Camille Mathieu le 02/04/2012 17:00:00 dans la rubrique Entreprise



Avec la SNCF, tout est (toujours) possible. Après les grandes manœuvres de la gare Saint-Lazare reliftée, élue Première dame économique 2012, voici venu le temps du vote vert avec la plantation de haies écolos le long des voies de la gare Montparnasse, pour lutter contre le vandalisme.

La SNCF a pris un billet vert pour la Semaine du développement durable (du 1er au 7 avril) avec la plantation d’une clôture végétale à la gare Montparnasse dans le XVe arrondissement de Paris. Une séance “jardinage” de 100 000 euros pour la mise en terre de plus d’un millier de plantes le long des voies. Le choix des espèces végétales s’est porté sur le Zanthoxyllum simulans, le Berberis julianae, le Rosa rubiginosa, des variétés redoutables aux épines acérées. Ces clôtures végétales de sécurité sont composées de haies d’arbustes épineux tressés entre eux. Bref, des plantes d’un mètre de haut, à forte croissance, qui devraient atteindre trois à quatre mètres dans une poignée d’années.


La SNCF, graine de star

Utilisées en guise d’arme végétale, ces graines de star auraient a priori un effet dissuasif non négligeable pour sécuriser les abords des voies, lutter contre les taggers, les intrusions en tout genre, le vol de matériel, etc. Un concept original et nature car il permet tout à fois, sécuriser la ville et verdir le paysage urbain. La technique des haies défensives infranchissables a déjà fait ses armes en milieu carcéral et même bourgeonné en banlieue sous la main verte de la SNCF, il y a trois ans à peine. A l’époque, le concept porte vite ses fruits le long du RER D à Ris-Orangis, Limay et Issou-Porcheville sur la ligne J, Saint-Martin-d’Etampes sur le RER C, avant d’éclore à Levallois-Perret et Joncherolles pour protéger des sites de maintenance.


150 000 E de budget anti-tag

Chaque année, la SNCF engage 150 000 euros pour remettre les trains sur les rails. “Pour nous, c’est une avancée majeure car la gare Montparnasse abrite un très gros site de stationnement de trains et notamment de TGV”, confie Antoine Debièvre, un porte-parole de la SNCF. L’éclosion à Trappes d’un nouveau chantier est attendue pour l’automne 2012, et devrait s’étendre sur un parcours de plus de sept kilomètres. Pour l’heure, le montant, lui, reste toujours sous terre.

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Mer 4 Avr 2012 - 18:47

Contrat STIF-SNCF : la fin du bras de fer
Les choses semblent s'arranger entre la SNCF et le Syndicat des Transports d'Ile-de-France (STIF) à propos du contrat qui va les lier pendant quatre ans, de 2012 à 2015. Selon Pierre Serne, vice-président de la Région, un accord est intervenu le 4 avril 2012. Reste maintenant à le faire entériner par les conseils d'administration respectifs des deux partenaires : le 11 avril pour le STIF, le 18 pour la SNCF.

Des rames Transilien en banlieue parisienne. © Ch. Recoura

C'est sur Twitter que Pierre Serne a révélé la fin des hostilités entre la SNCF et le STIF: "Cette fois, je crois qu'on peut annoncer officiellement un accord sur un contrat STIF SNCF. Reste quand même à le voter dans nos CA respectifs", explique le 4 avril, l'élu EELV, par ailleurs conseiller transport de la candidate Eva Joly (lire).

Contacté par Mobilicités, Pierre Serne a confirmé l'information : "Normalement, ça doit le faire. Nous avons ajouté dans la partie financière du contrat une clause de revoyure au moment où RFF va fixer ses augmentations de péage pour la période 2014/2015. Ces nouveaux éléments ont été envoyés aux administrateurs du STIF et de la SNCF".

Une clause de revoyure pour les péages

C'est en effet sur ce thème - la prise en compte dans le contrat des évolutions des péages de RFF - que les négociations entre les deux parties, rendues déjà difficiles par les exigences du STIF en matière de qualité de service, avait bloqué. Vendredi 30 mars la SNCF annonçait qu'elle retirait "de l'ordre du jour de son conseil d'administration du 11 avril l'approbation du contrat avec le STIF"(lire).

Ce nouveau contrat qui "pèse", sur quatre ans, 7 milliards d'euros de contributions du STIF, auxquels s'ajoutent 2,6 milliards d'euros d'investissements, sera donc soumis à l'approbation du conseil d'administration de l'autorité organisatrice des transports franciliens du 11 avril.
Côté SNCF, ce sera le 18 avril "le conseil d'administration ayant été décalé à cette date pour des raisons qui n'ont rien à voir avec le contrat francilien", nous a indiqué le service communication de la compagnie ferroviaire.

Robert Viennet

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par MOUTI le Mer 4 Avr 2012 - 20:17

Section : Sathonay-Rillieux - Villars-les-Dombes - Bourg-en-Bresse

Collision au PN à SAL 2 n° 45 de Péronnas (Ain).



Une voiture écrasée par un train à Péronnas : pas de blessés

Publié le 04/04/2012 à 12:01

L’accident a eu lieu vers 7h30 ce mercredi matin, l’automobiliste
a eu le temps de se dégager avant le passage du train.



Après un dérapage, une voiture est allée s'encastrer dans le contrepoids de la barrière
d'un passage à niveau à Péronnas. Après avoir vainement tenté de la sortir de là et voyant
que les barrières se baissaient, le conducteur a rapidement quitté l'épave qui a été écrasée
trainée sur plusieurs mètres par le TER Lyon Bourg.



avatar
MOUTI
Membre

Masculin Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 102
Age : 56
Localisation : .
Emploi : Conforme à mes rêves de jeunesse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Jeu 5 Avr 2012 - 0:08

Heureusement qu'il est sorti à temps ...

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Jeu 5 Avr 2012 - 18:34

C'est sûr, heureusement pour lui... Par contre, c'était quoi comme modèle de voiture ? 8

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Billy le Jeu 5 Avr 2012 - 18:37

Voici les détails


Publié le 05/04/2012 à 06:00

Le TER pulvérise une voiture immobilisée au passage à niveau

Péronnas. La voiture a glissé sur la chaussée humide avant de s’immobiliser au milieu du passage à niveau. Le conducteur a pu s’extraire à temps avant que le train ne percute sa voiture.

« Je suis arrivé dans le virage, pas très vite pourtant, et la route était vraiment grasse. Tout à coup j’ai senti la voiture glisser. Les pneus n’adhéraient plus. »

Ce jeune conducteur se rendait à la foire de Bourg-en-Bresse, hier vers 7 h 30, quand sa Renault Clio a heurté de plein fouet le contrepoids de la barrière du passage à niveau 44, à l’endroit où le chemin de Monternoz croise la voie ferrée. « J’ai vainement essayé de reculer, mais les roues patinaient, il n’y avait rien à faire, ma voiture était bloquée. Je me suis dit qu’est-ce que je fais là ? Je ne savais pas quoi faire. Il s’est passé trois à quatre minutes et j’ai vu les barrières se baisser. J’ai juste eu le temps de saisir mon téléphone et mon portefeuille et de m’enfuir. J’étais impuissant. J’ai vu le train qui pulvérisait ma voiture. Le moteur a volé à cinquante mètres. Mais l’essentiel c’est d’être encore en vie », raconte le jeune homme avec une frayeur rétrospective.

Le train s’est immobilisé 540 m plus loin au passage à niveau 45, sur la départementale 23b. Ce train express régional (TER) en provenance de Lyon, qui devait arriver à 7 h 40 en gare de Bourg-en-Bresse, était sérieusement endommagé à l’avant. À l’intérieur, aucun des 284 passagers, dont 163 collégiens et lycéens de Bourg-en-Bresse, n’était heureusement blessé. Mais le conducteur de la motrice, lui, était sous le choc. À la vue de l’état de la voiture, littéralement broyée, sans savoir si quelqu’un se trouvait à l’intérieur, cela pouvait se comprendre.

Avec l’aide des pompiers et de la police, les agents SNCF ont transbordé les passagers dans cinq autocars pour effectuer les quatre kilomètres restant jusqu’à la gare. Trois trains ont dû être détournés par Ambérieu et d’autres ont fait demi-tour à Villars-les-Dombes, jusqu’au rétablissement de la circulation à 11 h 45.

_________________
Transports Urbains Français : 2007-2016

avatar
Billy
Fondateur T-U-F
Fondateur T-U-F

Masculin Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 10522
Age : 26
Localisation : Île-de-France
Emploi : Master Exploitation et Développement des Réseaux de Transports Publics

Voir le profil de l'utilisateur http://www.t-u-f.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Jeu 5 Avr 2012 - 18:50

C'était une Clio ! En tout cas, ça ne se voyait pas....

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Croisic (Loire-Atlantique)

Message par MOUTI le Dim 8 Avr 2012 - 19:25

Section : Saint-Nazaire - La Baule-Escoublac - Le Croisic

Déraillement du TER 858065



Un TER déraille en arrivant en gare du Croisic



Vers 0 h 30, ce dimanche matin, un train express régional parti de Nantes pour
rejoindre Le Croisic est sorti de ses rails avant de s’immobiliser.

Les voyageurs ont ressenti le choc, le train se soulevant légèrement avant de retomber,
alors qu’il s’arrêtait en gare du Croisic.

Le TER est toujours immobilisé, mais ne gêne a priori pas le trafic. Une grue sera
nécessaire pour remettre l’engin sur les rails.
avatar
MOUTI
Membre

Masculin Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 102
Age : 56
Localisation : .
Emploi : Conforme à mes rêves de jeunesse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Nono38 le Mer 18 Avr 2012 - 19:43



40 millions d'euros pour moderniser les entreprises ferroviaires

Le Fonds stratégique d'investissements (FSI) et les principaux acteurs du rail français (SNCF, RATP, Alstom, Bombardier), ont signé un protocole d'accord pour la création d'un Fonds de modernisation des entreprises ferroviaires doté de 40 millions d'euros, annonce un communiqué du 18 avril 2012.


Avec la RATP, Alstom, Bombardier et le FSI (Caisse des dépôts et Etat), la SNCF finance le fonds de modernisation des entreprises ferroviaires. © Christophe Recoura

Ce Fonds de modernisation des entreprises ferroviaires (FMEF) sera abondé par le Fonds stratégique d'investissements (FSI- détenu à 51% par la Caisse des dépôts et 49% par l'Etat) ainsi que par les constructeurs français Alstom et canadien Bombardier, la SNCF et la RATP. Il sera "opérationnel dans les prochaines semaines", indique le FSI dans un communiqué du 18 avril 2012.


Objectif de ce nouveau fonds, "investir, dans le cadre de participations minoritaires, dans des entreprises performantes ayant une activité significative dans le secteur ferroviaire français et porteuses de compétitivité pour cette filière, présentant un potentiel de croissance et de développement en France et à l'étranger", précise le FSI, soulignant qu'il s'agira d'une "logique d'accompagnement durable des entreprises".

Il "contribuera à la consolidation du secteur et au renforcement de la compétitivité de ces entreprises, afin de favoriser notamment l'émergence d'acteurs de taille significative, et les accompagner vers une capacité d'innovation et un ancrage international renforcés", poursuit le communiqué.


Annoncé à grande vitesse

Les ministres de l'Economie François Baroin, de l'Industrie Eric Besson et des Transports Thierry Mariani ont salué dans un communiqué commun la création du FMEF qui a "pour objectif de renforcer la compétitivité de la filière ferroviaire, enjeu stratégique pour la France".

Rappelant que la création de ce fonds avait été annoncée par Nicolas Sarkozy en septembre 2011 lors d'un déplacement du le président de la République à Belfort lors de l'inauguration de la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône , les ministres ont souligné que le FMEF "contribuera à la structuration de la filière et au développement des équipementiers de taille intermédiaire ou des PME".

Il s'inscrit, selon eux, dans la continuité du Fonds de modernisation des entreprises automobiles (FMEA) qui a été créé en janvier 2009 pour aider les constructeurs à traverser la crise. Il est détenu à parité par Renault SA, PSA Peugeot Citroën et le FSI.

Dans un communiqué, la Fédération des industries ferroviaires (Fif) se félicite de cette initiative "qui s'inscrit dans la volonté de l'ensemble des acteurs de la filière de constituer une filière pérenne, structurée et compétitive dans un marché mondial de plus en plus concurrentiel".
L'organisation professionnelle qui défend les constructeurs ferroviaires, équimentiers, sociétés d'ingénierie, poseurs de voies (4,82 milliards d'euros de CA) espère que ce fonds va aider à "la constitution de quelques grands équipementiers français, capables de jouer un rôle de rassemblement et de relais entre les PME et les grands donneurs d'ordre, d'apporter des solutions complètes innovantes et d'être ainsi performants non seulement sur le marché national mais également à l'international".


Nathalie Arensonas

Source : Mobilicités.com
avatar
Nono38
Membre

Masculin Taureau Tigre
Nombre de messages : 235
Age : 19
Localisation : Grenoble
Emploi : Collégien

Voir le profil de l'utilisateur http://tfeuropens.forumactif.fr/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Lun 23 Avr 2012 - 19:06


VOYAGE INAUGURAL POUR ITALO, PREMIER TGV PRIVÉ D'ITALIE

Italo, le premier train privé à grande vitesse italien appartenant à la compagnie Nuovo Trasporto Viaggiatori (NTV), a effectué le 20 avril 2012 son voyage inaugural entre Rome et Naples.

Parti de Rome à 09H57, le train rouge de 200 mètres, sur la locomotive duquel se trouve Italo, un lièvre couleur or en pleine course, est arrivé ponctuel à Naples à 11H05. "Italo arrive, la concurrence démarre et apportera des avantages réels à tous ceux qui voyagent ", promettait, pour l’occasion, la compagnie Nuovo Transporto Viaggiatori (NTV) à l’AFP.

La qualité de service pour faire jouer la concurrence
Créé par un groupe d’entrepreneurs italiens dont Luca Cordero di Montezemolo, ex-président de Fiat et actuel patron de Ferrari, ou encore Diego della Valle, à la tête du maroquinier Tod's, NTV est aussi détenue à hauteur de 20% de son capital par la SNCF. Grâce à ce train produit par Alstom, la compagnie entend rivaliser avec la société publique Trenitalia sur le terrain de la qualité de service apportée aux voyageurs : personnel au moins bilingue mais aussi connexion internet, écrans de télévisions, surveillance vidéo des bagages et voiture "cinéma" à bord.

Les usagers attendus fin avril
L'exploitation commerciale d'Italo débutera avec son entrée officielle en service prévue le 28 avril prochain sur la ligne Naples-Milan, via Rome. Puis, avec l’élargissement progressif de l’offre jusqu’à Salerne, Florence, Bologne, Milan, Venise, Padoue et Turin d’ici janvier 2013, l’exploitant enclenchera un compte à rebours qui le mènera, selon ses prévisions, à transporter entre huit et neuf millions de passagers annuels d'ici trois ans.

Source : Bus & Cars - Transport de voyageurs

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Mar 24 Avr 2012 - 18:48


LA FNAUT DÉNONCE LA POLITIQUE COMMERCIALE DES INTERCITÉS

Dans un communiqué de presse daté du 23 avril 2012, la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT) dénonce un "scandale ferroviaire" autour d’une opération commerciale concernant les billets pour les Intercités de nuit.

"Les billets pour les Intercités de nuit reliant Strasbourg à Port-Bou/Nice devant circuler les vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 avril 2012 n’étaient toujours pas mis en vente sur le site voyages-sncf.com le 20 avril au matin", a dénoncé la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT) dans un communiqué de presse du 23 avril 2012. Pire, "les voyageurs se sont vu proposer sur ce site des voyages à près de 200 euros avec des TGV jusqu’à Paris, puis les Intercités de nuit pour Port-Bou ou Nice sans la moindre information ou explication", poursuit-elle.

Un site récidiviste ?
Constatant des faits similaires sur d’autres liaisons, la FNAUT pointe des promesses non tenues par la SNCF. "De nombreuses difficultés de commercialisation des Intercités se sont déjà produites à l’été 2011 pour les trains de nuit vers l’Espagne, en décembre 2011 pour les trains de nuit vers les Alpes, puis de nouveau l’été dernier où les trains de jour pour Royan ont circulé à vide car ils ont été mis en vente 24 heures seulement avant leur départ… ", relate la FNAUT. Adressant un courrier alertant la SNCF et Réseau Ferré de France (RFF) sur ces défaillances en juillet 2011, l’association estime que la situation s’est vaguement améliorée mais "reste inacceptable".

Une commission d’enquête
En conséquence, la FNAUT demande la création d’une commission d’enquête sur ces dysfonctionnements, ainsi qu’une nouvelle gouvernance renforçant le rôle de l’Etat et veillant à concrétiser "le redressement des dessertes ferroviaires, particulièrement sur les transversales et le réseau classique".
Source : Bus & Cars - Transport de voyageurs

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Mar 24 Avr 2012 - 18:55


L’INDUSTRIE FERROVIAIRE PLANCHE SUR 2020

La Fédération des industries ferroviaires (FIF) a présenté le 20 avril dernier un projet de rapport baptisé "Ambition 2020" qui s’articule autour de six axes stratégiques et 24 propositions opérationnelles.

Avec son rapport intitulé "Ambition 2020", la Fédération des industries ferroviaires (FIF) veut porter la filière au "troisième rang mondial derrière la Chine, l'Allemagne et devant la Russie" dans un contexte "d'inéluctable montée en puissance de la concurrence asiatique", assure le communiqué de presse publié par l’organisme le 20 avril dernier.

Grossir pour garder le cap
Des acteurs émergents avec lesquels le secteur devra composer puisque le document table sur un doublement des exportations entre 2010 et 2020, ainsi que sur un rapprochement des niveaux des ventes à l’étranger du volume du marché domestique resté stable. Autre idée pour doper la compétitivité de la filière à l'échelle internationale : renforcer le positionnement des sociétés du secteur avec notamment "la création d'une nouvelle entreprise de taille intermédiaire performante sur les marchés mondiaux".

Les centres d’essai au cœur du système
Pour gagner en attractivité, la FIF a également privilégié l’hypothèse d’une réduction des coûts par le biais, par exemple, de l’optimisation des centres d'essai pour le matériel roulant. "Pour les trains régionaux ou à grande vitesse, les industriels français doivent aujourd'hui utiliser des boucles d'essais à l'étranger appartenant à leurs concurrents ou trouver péniblement un sillon de libre dans le réseau national ", dénonce le rapport.

Source : Bus & Cars - Transport de voyageurs

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Mar 24 Avr 2012 - 19:04


Un tiers des billets SNCF est vendu en ligne

Voyages-sncf.com, première agence de voyages en ligne en France, a dégagé en 2011 un chiffre d'affaires en hausse de 16% grâce à la "destination France", qu'elle compte continuer à promouvoir selon son directeur général Yves Tyrode. Il mise également sur les ventes de billets et forfaits sur mobiles.

En 2011, le site Voyages-sncf a vendu 60 millions de billets, soit 30% des ventes de billets de trains de la SNCF, et réalisé un chiffre d'affaires de 3,2 milliards d'euros "malgré un contexte économique difficile", s'est félicité le responsable du site de e commerce, Yves Tyrode, lors d'une confrence de presse le 12 avril 2012.
Il revendique la place de deuxième site marchand derrière Amazon en termes de volume d'affaires mobile.

Pour 2012, Yves Tyrode se dit "serein" : "nous restons sur une dynamique de croissance très forte au premier trimestre", avec des ventes en hausse de 20% sur les deux premiers mois de l'année. L'usage des applications smartphones a "explosé", représentant 20% de l'audience du site contre 10% en 2010, et a permis la vente de 2 millions de billets (soit 3% du volume global).

Réseaux sociaux, ventes sur mobiles et tablettes vont être "un important levier de croissance en 2012" et pour l'heure, c'est l'application iPhone qui est la plus utilisée avec 75% des ventes sur mobile, devant l'iPad (15%) et Android-BB (10%), a expliqué le dirigeant du site.

Sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, Voyages-sncf estime que le bouton de partage, qui permet de publier les détails d'un voyage sur une page personnelle, génère 2,1 visites supplémentaires sur son site. "En 2012, on devrait faire notre premier million d'euros avec les réseaux sociaux", prévoit le dirigeant du site de voyages en ligne qui compte également utiliser les informations mises à disposition par les internautes sur ces réseaux pour proposer une interface personnalisée à ses clients.


TGV-Europe.com

Autre "levier de croissance très important", les ventes en Europe, via TGV-Europe.com (version européenne de Voyages-sncf.com) ont augmenté de 24% à 88 millions d'euros en 2011.
"Cela permet de faire venir les étrangers en France et d'augmenter généralement le taux de nuitées", a commenté Yves Tyrode, qui compte lancer en juin l'application du site pour iPhone dans les quatre pays où il vend le plus : Belgique, Suisse, Allemagne et Espagne.

L'activité agence de voyages, qui a généré 224 millions d'euros, "s'est stabilisée pour la première fois en quatre ans", grâce à "la destination France" et notamment les offres de camping (+53%).En revanche "les vols et les séjours maghrébins ont pas mal souffert", selon le patron de l'agence de voyages en ligne.

Le site mise sur le développement de partenariats (avec l'Olympia par exemple), et compte mettre en ligne un site de tourisme France pour les clients étrangers, en partenariat avec Atout France (l'office de tourisme national) et la Caisse des Dépôts.
Enfin, à partir de juin 2012, un nouveau service permettant de réserver son voyage de porte à porte sera disponible sur le site, avec plusieurs moyens de transport à disposition y compris des taxis partagés ou du covoiturage.

Nathalie Arensonas

Source : Mobilicités

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Mer 25 Avr 2012 - 13:10



OPÉRATION "TGV FANTÔME" POUR DES USAGERS EN COLÈRE


Pour faire part de leurs revendications auprès de la SNCF, le collectif la Défense des Abonnés de la Ligne Atlantique (Ladala) a décidé de passer à l’action. Son mode opératoire est pour le moins pragmatique.

Lassés des nombreux retards observés sur la ligne Nantes/Angers/Sablé/Le Mans/Paris et Rennes/Laval/Le Mans/Paris depuis le cadencement en décembre 2011, les 250 membres du collectif la Défense des Abonnés de la Ligne Atlantique (Ladala) ont tous réservé entre cinq et dix places sur le même train Nantes/Angers/Le Mans/Paris pour un voyage le 16 mai 2012 avec la ferme intention de faire partir ce train à vide à la veille du week-end de l’Ascension.

800 sièges vides
Au total, près de 800 sièges auraient été réservés par ces abonnés excédés mais surtout bénéficiant d’un tarif préférentiel de 1,50 euro le billet. Seul bémol : aucun d’entre eux n’envisage de se rendre à Paris et c’est donc à vide que le "train fantôme" tracera sa route en cette période de grand départ.

Un collectif déjà bien connu de la SNCF
Côté action, ce même collectif n’en est pas à son premier coup d’essai puisqu’il mène, depuis le 12 mars 2012, une grève de présentation des titres de transport pour réclamer le gel des tarifs actuels sur les forfaits, le respect des horaires, la mise en place d’une indemnité de retard de 2,5 euros par tranche de dix minutes et/ou un bon voyage de 150 € pour les abonnés Forfait de la ligne à titre d’indemnités pour les trois premiers mois de 2012.

Source : Bus&Cars - Transport de Voyageurs


Dernière édition par Le DosFin le Jeu 26 Avr 2012 - 20:13, édité 1 fois

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Jeu 26 Avr 2012 - 19:28


Patrick Kron, patron d'Alstom, va présider Fer de France

Fer de France, l'organisme qui doit fédérer l'industrie ferroviaire française et dont la création a été décidée à l'issue des Assises du ferroviaire en décembre 2011, semble enfin sur les rails. Selon nos informations, son président sera Patrick Kron, pdg d'Alstom, et son vice-président Guillaume Pepy, patron de la SNCF.


Patrick Kron (à gauche), pdg d'Alstom pernd la présidence de Fer de France et Guillaume Pepy, patron de la SNCF, en prend la vice-présidence. © Christophe Recoura

La décision a été entérinée le 25 avril 2012 lors d’une réunion au sommet qui s’est déroulée au siège de la SNCF, rue du Commandant Mouchotte à Paris, suivie d’un dîner à l’Opportun, un restaurant du quartier de Montparnasse.

Elle rassemblait plusieurs autres numéros 1 des grandes entreprises du secteur ferroviaire comme Pierre Mongin (RATP), Hubert du Mesnil (RFF), Jacques Gounon (Eurotunnel). Egalement présents, Louis Nègre pour la FIF (Fédération des industries ferroviaires ) et pour le Groupement des autorités de transport (Gart), ainsi que Francis Grass au nom de l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP).

Ces trois organisations ont vocation à être intégrées à Fer de France qui n’a pour l’heure pas encore d’existence effective. Ses contours et ses missions ont fait l’objet ces dernières semaines d’une mission confiée à un préfigurateur du Conseil général de l’environnement et du développement durable au ministère du Développement durable (lire).


Une figure incontestable

Le gouvernement et l’Elysée souhaitaient que le président soit désigné avant l'élection présidentielle. Mais ce choix a été difficile. A l’origine, Nathalie Kosciusko-Morizet, l’ex-ministre de l’Ecologie aurait voulu pouvoir être en mesure d’annoncer dès la séance finale des Assises du ferroviaire, fin décembre 2011, le nom de celui qui incarnerait Fer de France.

L’objectif du groupe de travail présidé par Bruno Angles était d’attirer une figure incontestable de l’industrie si possible extérieure à la filiale ferroviaire. Toutefois, Louis Gallois, Denis Ranque (ex Thales et Technicolor) ou Jean François Dehecq (Sanofi–Aventis) n’ont pas souhaité s’engager pour diverses raisons, alors que Guillaume Pepy proposait ses services.



Dialogue équilibré

Finalement, la direction de Fer de France va échoir aux deux principaux acteurs de la filière ferroviaire française, ce qui n’était pas forcément le but recherché initialement. Plusieurs acteurs soulignaient ces derniers mois la nécessité d’un dialogue et de rapports plus équilibrés entre les entreprises de différentes tailles du secteur.

Rappelons que le comité de filière a publié mi-avril 2012 ses recommandations pour la branche et qu'un fond de modernisation des entreprises ferroviaires, doté de 40 millions d'euros, vient d'être créé (lire).


Marc Fressoz et Robert Viennet


Source : Mobilicités[/quote]

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Jeu 26 Avr 2012 - 19:46



DES ÉTUDIANTS VONT PLANCHER SUR LA RÉHABILITATION D’UNE DES PLUS LONGUES LIGNES FERROVIAIRES PRIVÉES DE FRANCE


Opération séduction pour le syndicat ferroviaire du Livradois-Forez qui a rencontré 300 étudiants, à La Chaise-Dieu, pour leur exposer un projet original : réhabiliter la ligne reliant Pont-de-Dore, dans le Puy-de-Dôme à Estivareilles dans la Loire, l’une des plus longues liaisons privées de France.

Reliant Pont-de-Dore, dans le Puy-de-Dôme à Estivareilles dans la Loire, cette ligne s’étend sur près de 150 kilomètres de long. Propriétaire de cette liaison délaissée par la SNCF et aujourd’hui utilisée par la Société de chemin de fer du Haut-Forez pour des parcours touristiques, le syndicat ferroviaire du Livradois-Forez, entend lui redonner une seconde vie.

Retrouver une attractivité économique
Pour cela, c’est d’abord par le prisme économique que l’association compte s’y prendre puisqu’elle envisage de développer un service de fret dès 2013, tandis que la qualité de services devrait produire son effet côté voyageurs grâce à des wagons plus légers et plus design.

Les prototypes aux mains des étudiants
Dans ce cadre, la visite du syndicat auprès de 300 étudiants en technologies visait non seulement à présenter son projet, mais aussi à leur soumettre une étude de cas concrète sur laquelle les intéressés pourront continuer à plancher. Une fois cette étape franchie, le syndicat établira un cahier des charges détaillant les grandes lignes du projet tandis que les élèves se chargeront de réaliser des prototypes. Pour l’heure, l'école des Mines de Saint-Etienne s’est déjà positionnée pour participer à cette initiative.

Source : Bus&Cars - Transport de Voyageurs


Dernière édition par Le DosFin le Jeu 26 Avr 2012 - 20:13, édité 1 fois

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Jeu 26 Avr 2012 - 19:47



CINQ ENTREPRISES SE REGROUPENT POUR LA DÉCONSTRUCTION DE MATÉRIEL FERROVIAIRE


Alstom Transport, Hiolle Industries, LME Trith, Ramery Environnement et Vitamine T Group ont signé un accord de groupement industriel portant sur la déconstruction de matériel roulant ferroviaire hors d’usage.

Partant du constat que "trop souvent, la déconstruction des trains se fait encore avec des tris de matériaux non systématiques et un traitement des déchets par enfouissement", cinq entreprises viennent de créer un groupement momentané d'entreprises (GME) pour ouvrir une plateforme de déconstruction de matériel ferroviaire. A l’origine de cette initiative, Alstom Transport, Hiolle Industries, LME Trith, Ramery Environnement et Vitamine T Group se sont fixés trois enjeux : respecter l’environnement en élaborant un process technique écologiquement vertueux, participer à l’activité économique et contribuer à l’insertion professionnelle régionale en créant de l’emploi.

Une palette de compétences
Si Alstom assure que le groupement " couvre l’intégralité des compétences requises par la déconstruction du matériel ferroviaire et s’appuie sur la complémentarité des savoir-faire et de l’expérience de ses membres", chacun d’entre eux s’est vu attribuer un rôle bien précis. Citons par exemple, Hiolle Industries qui exploitera la plateforme logistique trimodale située près de Valenciennes ou Vitamine T Group qui se chargera du recrutement, de la formation du personnel, de la création d’une filière d’insertion et de la mise en œuvre des procédures de déconstruction. Si l’initiative se veut pour le moins novatrice, son premier client ne sera autre que la RATP, qui déjà aurait prévu d’y envoyer trois voitures.

Source : Bus&Cars - Transport de Voyageurs[/quote][/quote]

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Lun 30 Avr 2012 - 19:43



FERROVIAIRE : LA LIGNE TOULOUSE-SAINT-SULPICE VERRA BIENTÔT DOUBLE


A partir du 30 avril, les lignes ferroviaires d’Albi-Toulouse, Toulouse-Mazamet et Toulouse-Tessonières seront fermées pour travaux pendant quatre mois. Le but : réaliser le doublement partiel et la rénovation des voies.

Depuis le 30 avril, les lignes ferroviaires d’Albi-Toulouse, Toulouse-Mazamet et Toulouse-Tessonières subissent une cure de jouvence et seront fermées pendant 4 mois. Au programme des travaux : le doublement partiel des lignes et la rénovation de 17 quais de gares. Au total, ce sont plus de 18 kilomètres de voies qui seront créées et 25 autres kilomètres renouvelés.

Des travaux à 34 millions d'euros
Le projet, d’un montant de 34 millions d’euros, est financé par le Conseil général, l’Etat est Réseau ferré de France RFF, dans le cadre du Plan Rail initié par la Région Midi-Pyrénées. Les travaux sont prévus jusqu’au 2 septembre. D’ici là les usagers devront prendre leur mal en patience et se consoler avec la remise de 20 % accordée par la SNCF sur les abonnements et emprunter les bus mis tout spécialement à leur disposition.


Une première phase de travaux de rénovation de quatre mois avait déjà eu lieu en 2011 entraînant elle aussi la fermeture des lignes. Pour assurer les transports sur le tronçon Toulouse-Saint-Sulpice, quelques 160 autocars avaient été mobilisés quotidiennement. Ils avaient permis le transport de près de 700 000 usagers sur toute la période de chantier.

Source : Bus&Car - Transport de Voyageurs

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Lun 30 Avr 2012 - 19:48



CARTE SENIOR : LA SNCF JOUE LES PROLONGATIONS


Lancée le 11 avril dernier en édition limitée, la Carte Senior a vu son tarif passer de 57 euros à 40 euros. Les 100 000 exemplaires mis en vente ont été écoulés en moins de dix jours. La SNCF a choisi de jouer les prolongations.

Des soldes avant l’heure. Initiée le 11 avril dernier, l’opération de lancement d’une série limitée de la carte Senior se prolongera finalement jusqu'au 1er mai 2012 " afin de permettre aux derniers clients de profiter de cette offre exceptionnelle et pour montrer le fort attachement de la SNCF à sa clientèle". Déjà 100 000 exemplaires ont été écoulés en moins de dix jours.

Jusqu’à 40% de réduction
Dans son " format " classique, la Carte Senior, destinée aux clients de 60 ans et plus, est valable un an et offre déjà des réductions comprises entre 25% et 50% dans la limite des places disponibles. Le plus de cette édition limitée : une réduction d’au moins 40% sur une sélection de voyages jusqu’au 31 décembre 2012.

Source : Bus&Car - Transport de Voyageurs


Dernière édition par Le DosFin le Mar 1 Mai 2012 - 13:37, édité 1 fois

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Mar 1 Mai 2012 - 13:37



LA BOURGOGNE, GRANDE OUBLIÉE DE LA MÉDIATION SNCF


L'association SOS TER de la Bresse fait ses comptes : sur la centaine de dossiers de recours déposés par les diverses associations d'usagers auprès de Nicole Notat, médiatrice des nouveaux horaires 2012, au titre de la desserte de la Bourgogne par la SNCF, seul un aménagement a été accepté.

Celui-ci porte sur la capacité des trains mis en service sur l'axe Lyon-Perrache/Paris-Bercy via Dijon. La capacité de ceux-ci en nombre de passagers sera accrue. «Aucun autre aménagement ayant été consenti simultanément pour les autres lignes TER Bourgogne, l'acceptation d'une seule demande accroît les disparités du service ferroviaire régional», souligne l'association. La situation de l'axe Dijon-Bourg-en-Bresse demeure donc très préoccupante depuis décembre 2011 : horaires du soir totalement inadaptés aux besoins des travailleurs pendulaires ou ne permettant plus d'assurer les correspondances avec les trains arrivant à Bourg-en-Bresse ou Dijon, dégradation des temps de parcours et ruptures de charge entre Louhans et Dijon, interruption d'exploitation de la ligne sur plusieurs liaisons entre Louhans et Bourg-en-Bresse.
La Région Bourgogne se base sur les chiffres de la SNCF pour justifier ces suppressions, données et méthodes de comptages auxquels l'association n'a jamais eu accès. SOS TER de la Bresse relève, comme l'Association des Voyageurs Usagers des Chemins de fer basée au Mans, qu'il ne s'agit là que d'un «simulacre de médiation».


Pour en savoir plus :
http://sos.ter.bresse.over-blog.com/

Source : Bus&Car - Transport de Voyageurs

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Le DosFin le Mer 2 Mai 2012 - 19:33



DE NOUVELLES RÈGLES D’ACCÈS AUX INFORMATIONS DU TRAFIC FERROVIAIRE


Depuis le 25 avril dernier, l’Etat, les collectivités territoriales et leurs établissements publics ont accès aux informations relatives à l’ensemble du réseau ferroviaire. Cette possibilité était réservée à l’Etat depuis un décret du 11 décembre 1940…

L'Etat, les collectivités territoriales et leurs établissements publics ont dorénavant accès aux informations relatives au trafic ferroviaire et à leurs données économiques. C’est du moins ce que prévoit le décret 2012-555 publié au Journal Officiel du 25 avril 2012. Objectif : permettre aux acteurs de disposer de toutes les données "nécessaires à la conduite d'études et de recherches de nature à faciliter la réalisation des objectifs assignés au système des transports".

Encadrer le secret des affaires

Encadrant de fait l'accès des données couvertes par le secret des affaires, ce nouveau décret précise la liste des détenteurs d'informations concernés, c’est-à-dire les entreprises ferroviaires opérant sur le réseau ferré national et les gestionnaires d’infrastructures, mais aussi une " liste" d’informations minimale à fournir comme le nombre de voyageurs transportés, de trains en circulation, de places offertes à la vente, la distance parcourue, etc.

Une synthèse publiée par le Ministre

Plus en amont, ce document revient également sur les caractéristiques de ces informations et les modalités selon lesquelles elles sont divulguées, notamment par voie électronique. Le cas échéant, il appartient, à présent, au ministre des Transports d'établir et de publier une synthèse regroupant l’ensemble des données glanées.

Un comité d’instruction

Enfin, le décret introduit un comité d'instruction pour la diffusion des informations ferroviaires notamment chargé de rendre un avis, à la demande du Ministre, sur les conditions d’attribution dès lors que le détenteur des informations demande qu'en raison du secret des affaires leur diffusion soit assurée par le ministre des Transports.


Pour en savoir plus :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000025743789&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id

Source : Bus&Car - Transport de Voyageurs[/quote]

Le DosFin
Membre

Masculin Capricorne Cochon
Nombre de messages : 905
Age : 22
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les transports ferroviaires dans la presse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum