Lyon-Turin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lyon-Turin

Message par bertrand le Sam 29 Déc 2012 - 15:53

Bonjour,

Vaste question !

Lyon-Turin, Où on est-on réellement ?

Pour ou contre, et si vous le voulez, vous partagez de manière neutre les infos dont vous avez écho.

merci et bon partage.
avatar
bertrand
Membre

Masculin Lion Singe
Nombre de messages : 1
Age : 36
Localisation : GRENOBLE
Emploi : ARTISAN

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lyon-Turin

Message par christian oeil le Mer 2 Jan 2013 - 11:55

Bonjour

de l'utilité du Lyon Turin Fret
un rapport de l'insee qui vient de sortir nous informe que la production industrielle en Rhône-Alpes s'est effondrée : -134 000 emplois soit une baisse de plus de 24%. D'ailleurs pour illustrer cela Mittal vient de supprimer 49 emplois dans une usine de cables à Bourg-en-Bresse. Côté italien on pourrait citer les fermetures de fiat ferroviaire et fiat automobile grands consommateurs de sidérurgie française, elle même en parfaite déliquescence.
La conséquence de cela est que depuis 1998 début de la croissance sous Jospin le tonnage transporté à travers les Alpes du Nord entre la France et l'Italie est en forte baisse au point que l'on transporte la même quantité qu'en 1989.
ça dure depuis vingt ans, et la baisse du tonnage s'est amorcée au début d'une période de croissance mais certains osent dire que la fin de la sidérurgie en France, le développement de la filière bois qui aujourd'hui nous empêche d'en exporter, la fermeture des usines fiat à Turin est conjoncturelle...
Rappelons que la ligne actuelle est utilisée à moins de 20% de sa capacité
Pour le transport des passagers, il justifient au local d'un trajet Chambéry Lyon qui passe d'une heure dix à 25 minutes, sauf qu'ils comparent un trajet Lyon pardieu - Chambéry à un trajet Lyon saint Exupéry - Chambéry, le temps d'aller de Saint Exupéry à Part-dieux et le gain de temps devient illusoire.
Pour la longue distance (tgv) sur leur document qui compare un astérisque informe que pour la ligne existante les temps d'arret en gare sont pris en compte mais pas pour la ligne nouvelle. Bref pour Paris Turin on compare une ligne avec six arrêts avec une ligne à 0 arrêts. Pour Paris Milan on compare une ligne avec neuf arrêts avec une ligne à 0 arrêts. Or ils ne rempliront pas le train sans arrêt, bref en comparant ce qui est comparable, ils ne prendront pas contrairement à ce qu'il affirment un seul passager à l'avion car les gens qui prennent l'avion sur de si courtes distances sont souvent des hommes d'affaire qui font l'aller retour pour un rendez vous et ne peuvent passer dix heures dans le train pour un rendez vous de deux heures.
avatar
christian oeil
Membre

Masculin Balance Buffle
Nombre de messages : 1
Age : 43
Localisation : Montmelian
Emploi : thermicien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum